L'étude santé du jour : une solution pour vaincre les bactéries résistantes aux antibiotiques

L'étude santé du jour : une solution pour vaincre les bactéries résistantes aux antibiotiques

SANTÉ - Des chercheurs ont découvert le talon d'Achille des bactéries résistantes aux antibiotiques. En fermant la "porte" de leur membrane, elles redeviennent sensibles aux traitements.

Quoi de plus inquiétant que ces bactéries qui résistent aux antibiotiques ? La bonne nouvelle, c'est que des chercheurs britanniques ont trouvé une piste pour contourner ce blocage, révèle la revue Nature dans son édition du 18 juin . Ces scientifiques, rattachés à l'université d'East Anglia (Angleterre), ont focalisé leur étude sur des bactéries particulièrement résistantes aux traitements, les bactéries "gram-négatives", dont la membrane extérieure est imperméable aux cellules immunitaires ainsi qu'aux médicaments antibiotiques. Un vrai casse-tête.

Les chercheurs britanniques ont découvert que cette résistance est obtenue - et maintenue - par la création par les cellules de la bactérie de "blocs de construction" appelés des lipopolysaccharides. Or ces blocs sont amenés à la surface du micro-organisme par le biais d'une seule et unique "porte".

Empêcher les cellules internes d'accéder à la paroi extérieure de la bactérie

"Nous avons identifié le chemin et la porte utilisés par les bactéries pour transporter les blocs de construction de la barrière jusqu’à la surface extérieure, s'est réjoui le professeur Changjiang Dong, principal auteur de l'étude. Mais surtout, nous avons démontré que la bactérie mourrait si la porte était verrouillée. C’est vraiment important, parce que les bactéries résistantes aux antibiotiques sont un problème de santé mondiale."

En effet, si la paroi cellulaire glucidique de la bactérie - la membrane - n'est plus renouvelée de l'intérieur en raison de cette porte bloquée, la bactérie meurt. Voilà donc un sérieux espoir dans la lutte mondiale contre les bactéries résistantes, à commencer par les plus dangereuses d'entre elles, les superbactéries telles que le staphylocoque doré résistant (SARM).

Il reste néanmoins à créer de nouveaux traitements, capables non pas de s'attaquer à la bactérie elle-même, mais plutôt à sa membrane. Surtout, cette méthode de lutte contre les bactéries, qu'elles soient résistantes ou non aux traitements, pourrait permettre d'éviter que de plus en plus d'entre elles ne deviennent résistantes aux antibiotiques justement. Désormais, seule la paroi extérieure de ces micro-organismes pourrait être visés par les médicaments.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

EN DIRECT - Vaccin anti-Covid-19 : l'UE annonce un contrat avec Moderna

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

EN DIRECT - États-Unis : le camp Biden salue la mise en place d'un "transfert du pouvoir pacifique"

Élection américaine : ce que change le feu vert de Trump à la General Services Administration

Lire et commenter