Levothyrox : la justice ouvre une enquête, confiée au tribunal de Marseille

Santé
DirectLCI
SANTÉ - La nouvelle formule du Levothyrox fait l’objet de plaintes de patients. Face aux griefs, la justice a décidé d'ouvrir une enquête, qui a été confiée au tribunal de Marseille.

La justice ouvre une enquête, confiée au tribunal de Marseille, sur le changement de formule du médicament Levothyrox. Plus de 9.000 personnes ont signalé des effets indésirables - crampes, maux de tête, vertiges, perte de cheveux - de cette nouvelle formule du Levothyrox mise sur le marché fin mars, d'après un décompte du ministère de la Santé. 


En France, trois millions de patients prennent du Levothyrox pour soigner l'hypothyroïdie ou après une opération de cancer de la thyroïde. Des dizaines de plaintes en justice sont en train d'être lancées par des patients se plaignant d'effets secondaires particulièrement pénibles, dont l'actrice Anny Duperey.

L'ancienne formule du Levothyrox serait "accessible" dans quinze jours.

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé vendredi que l'ancienne formule du Levothyrox serait "accessible" dans quinze jours. 

Elle a aussi indiqué que des "alternatives" à ce médicament soignant la thyroïde seraient disponibles "dans un mois".

Dans une quinzaine de jours, "toutes les pharmacies pourront s'approvisionner auprès de leur grossiste" avec l'ancienne formule du médicament, "comme elles le font à l'heure actuelle avec la nouvelle formulation", a précisé à l'AFP Thierry Hulot, le patron des activités biopharmaceutiques de Merck Serono en France.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter