Levothyrox : quatorze décès suspects de patients étudiés par l'ANSM

Santé

SANTÉ - Selon un article publié par l'hebdomadaire Ebdo, treize cas de décès suspects de patients prenant du Levothyrox ont été répertoriés alors que le rapport publié en octobre dernier faisait état de seulement 4 décès. L'ANSM indique quant à elle que 14 morts ont été constatées, sans qu'aucun lien ne soit établi avec la prise du médicament.

Selon des informations révélées par l'hebdomadaire Ebdo, treize décès suspects de patients prenant du Levothyrox, fabriqué par le laboratoire Merck, auraient été enregistrés dans la base nationale de surveillance des effets indésirables. Et ce alors que le député des Républicains Jean-Pierre Door, en charge de la mission parlementaire rendue fin octobre sur le médicament en question, affirmait qu'il n'y avait pas de "crise sanitaire". 

Toujours selon l'article publié par Ebdo, parmi les 13 décès suspects, figurent une femme de 87 ans, morte le 19 août dernier, et une autre de 85 ans, décédée le 9 septembre, ainsi que des patients plus jeunes, âgés de 39 et 48 ans. Initialement, le rapport de pharmacovigilance, rendu public par l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) le 10 octobre dernier, enregistrait seulement quatre décès, auxquels se sont ensuite ajoutés dix autres cas.

En vidéo

L'ancienne formule du médicament Levothyrox de retour en pharmacie

Près de 15.000 cas d'effets indésirables répertoriés

Une information en partie confirmée par l'ANSM sur Twitter. "Au 20/11, 14.842 cas ont été saisis dans la base nationale de pharmacovigilance dont 14 décès sans lien établi avec le #Levothyrox. Ces patients recevaient plusieurs traitements et souffraient pour la plupart de pathologies graves" précise-t-elle.

Si un lien est établi avec le Levothyrox, l’ANSM prendra les mesures nécessaires.- L'ANSM sur Twitter.

Dans un autre post, l'agence poursuit : "Les signalements de décès et de cas graves font systématiquement l’objet d’une vigilance particulière de l’ANSM. Si un lien est établi avec le #Levothyrox l’ANSM prendra les mesures nécessaires. Aucun lien n’est aujourd’hui établi." 

Voir aussi

L'ANSM indique ensuite que l'enquête sera "complétée par une étude de pharmaco épidémiologie (...) pour étudier les effets du changement de formule de Levothyrox sur l’ensemble des patients traités."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter