L’homme qui avait augmenté un médicament de 5000% a été inculpé pour fraude

L’homme qui avait augmenté un médicament de 5000% a été inculpé pour fraude

DirectLCI
JUSTICE - L'entrepreneur de la pharmacie et financier Martin Shkreli, qui s'était attiré les foudres du monde politique américain en septembre après la forte augmentation du prix d'un médicament, a été inculpé jeudi à New York pour avoir trompé ses investisseurs. Il a également démissionné de ses fonctions de directeur général du groupe pharmaceutique Turing.

Il s’était attiré les foudres du monde politique américain et des réseaux sociaux en septembre, après avoir fait bondir le prix d’un médicament contre la toxoplasmose et le paludisme de 5400 %. Vendredi 18 décembre, Martin Shkreli, le médiatique entrepreneur du secteur pharmaceutique, a démissionné de ses fonctions de directeur général du groupe pharmaceutique Turing, au lendemain de son arrestation à New York et de son inculpation pour fraude.

Fausses déclarations et détournements de faux

Accusé d’avoir trompé les investisseurs des deux fonds alternatifs – MSMB Capital Management et MSMB Healthcare Management – dont il était le gérant, le jeune homme de 32 ans a été inculpé de sept chefs d’accusation, principalement de fraude et de détournement de fonds, pour une période allant de 2009 à 2014.

Le ministère public le soupçonne également d’avoir, à plusieurs reprises, donné une image de la santé financière de ces deux fonds sans rapport avec la réalité, afin d’attirer de nouveaux investisseurs. En décembre 2010, il avait notamment assuré que MSMB Capital Management avait environ 35 millions de dollars d’actifs sous gestion, alors qu’il ne détenait plus que 700 dollars au total.

Surnommé "l’homme le plus détesté des Etats-Unis"

Il est également soupçonné d'avoir contraint le laboratoire pharmaceutique qu'il avait créé, Retrophin, à transférer des titres de la société à ces fonds sans contrepartie financière. Au total, Retrophin et ses actionnaires auraient perdu plus de 11 millions de dollars dans l'affaire, selon le communiqué publié jeudi par le procureur du district est de New York, Robert Calpers. L'avocat Evan Greebel, soupçonné d'avoir conseillé Martin Shkreli pour ses montages aux dépens de Retrophin, a également été inculpé pour fraude.

Martin Shkreli s’est fait une spécialité du rachat de brevets de médicaments bon marché, dont il augmente ensuite massivement le prix. En septembre, l’une de ses sociétés, Turing Pharmaceuticals, avait fait scandale en faisant passer le prix d’un comprimé de Daraprim, un médicament utilisé contre la toxoplasmose, le paludisme et des co-infections du sida, de 13,50 à 750 dollars du jour au lendemain .

Martin Shkreli avait alors été surnommé "l’homme le plus détesté des Etats-Unis", cultivant volontiers la provocation. En décembre, pour deux millions de dollars, il s’est offert l'unique exemplaire d'un album "secret" du célèbre groupe de rap new-yorkais Wu-Tang Clan. "Pas de mandat de saisie lors de l'interpellation de Martin Shkreli aujourd'hui, ce qui signifie que nous n'avons pas saisi l'album du Wu-Tang Clan", a tweeté le compte officiel du bureau de New York du FBI.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter