Manger de l'avocat pour éviter le grignotage ?

Manger de l'avocat pour éviter le grignotage ?

DirectLCI
ALIMENTATION - Dans une récente étude américaine, des chercheurs ont constaté que l'ajout d'un avocat pendant un repas permet d'augmenter la sensation de satiété et réduire ainsi la tentation de grignoter entre les repas dans les heures qui suivent.

Et si les meilleurs coupe-faim étaient naturels ? Souvent pointé du doigt pour être riche en graisses végétales, l'avocat pourrait pourtant être un allié de taille pour éviter le grignotage entre les repas. Selon des chercheurs de l'université de Loma Linda (Californie), ce fruit pourrait bel et bien limiter les petites fringales s'il est consommé pendant un déjeuner ou un dîner. Son temps d'action serait même effectif plusieurs heures après un repas, selon leur analyse  parue dans la revue Nutrition Journal .

Pour en venir à cette conclusion, les chercheurs ont fait appel à 26 adultes en surpoids, confrontés à un repas standard. Un premier groupe devait intégrer un demi-avocat à leur alimentation, tandis que le deuxième groupe ne devait rien changer au menu. Le but était d'étudier les effets de ce fruit dans plusieurs domaines : son influence sur l'apport énergétique (calories), le taux de glucides, le niveau de glycémie (taux de sucre dans le sang), et enfin l'impression de satiété.

"La satiété est un facteur important dans la gestion du poids"

A la fin de l'expérience, les patients du premier groupe ont rapporté une baisse d’environ 40 % de leur envie de manger trois heures après la fin du repas, et de 28 % cinq heures plus tard. "La satiété est un facteur important dans la gestion du poids, parce que les gens qui se sentent satisfaits sont moins susceptibles de grignoter entre les repas", explique au Daily Mail, le Dr Joan Sabate, nutritionniste de l'Université Loma Linda et auteur de l'étude.

Comment expliquer cet effet bénéfique ? Grâce à une forte concentration en fibres, estiment les chercheurs. Ces derniers ont également découvert que l'ajout d'un avocat faisait bien augmenter le niveau de calories ingérées (150 calories pour une moitié) et le niveau de glucide, mais pas le taux de sucre dans le sang. "Cela nous amène à croire que les avocats jouent potentiellement un rôle dans la gestion de la glycémie et que cela mérite une enquête plus approfondie", ajoute Joan Sabate. Par ailleurs, l'avocat est aussi très riche en vitamines et en minéraux. A ne pas totalement bannir de son régime alimentaire donc.
 

Plus d'articles

Sur le même sujet