Manifestations anti-pass sanitaire : 8e samedi de mobilisation, à quoi faut-il s'attendre ?

Manifestation contre le pass sanitaire, le samedi 28 août 2021.

CONTESTATIONS - Plus de 200 manifestations sont de nouveau prévues samedi en France contre le dispositif. Ce 8e week-end de protestation est placé sous le signe de la rentrée scolaire.

Ce samedi, plus de 200 mobilisations sont de nouveau prévues dans toute la France contre le passe sanitaire. Il s'agit du  huitième week-end consécutif, après la rentrée scolaire marquée par le lancement d'une campagne de vaccination ouverte aux plus de 12 ans. 

Les autorités attendent "entre 130 000 et 170 000" manifestants, dont "17 000 à 27 000" personnes à Paris, a précisé une source policière. Ces manifestations ont lieu alors que 67% des Français approuvent l'instauration du passe sanitaire, selon un sondage Odoxa-Backbone Consulting pour Le Figaro publié vendredi. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Mais ces dernières semaines, la mobilisation a semblé marqué le pas :  160 000 manifestants recensés samedi dernier par le ministère de l'Intérieur, contre 175 000 la semaine précédente et 215 000 sept jours plus tôt. Le collectif militant Le Nombre jaune, qui publie un décompte ville par ville, avait de son côté comptabilisé 323 294 manifestants "minimum" samedi dernier, contre 361 818 la semaine précédente.

Cinq cortèges devraient partir à Paris, où le nombre de manifestants pourrait augmenter par rapport à la semaine passée, selon la police qui évoque un "probable effet du retour de nombreux vacanciers". Florian Philippot, chef de file des Patriotes et ex-numéro 2 du Front national, espère relancer la mobilisation à la faveur d'un "cortège historique", lui qui appelle sur Twitter "toute la France" à se rendre dans la capitale. De son côté, l'exécutif se félicite du "succès" de sa campagne de vaccination, relancée en juillet par l'instauration du passe sanitaire. La France devrait franchir mi-septembre le seuil des 50 millions de primo-vaccinés. 

La vaccination des plus jeunes rejetée

Dans les cortèges, la colère des manifestants se concentre aussi sur la vaccination des plus jeunes. Certains ont défilé les semaines précédentes sous des pancartes estampillées "Touche pas à mes enfants".  Selon les chiffres de CovidTracker,  environ deux tiers (62%) des 12-17 ans ont reçu une première dose au 31 août 2021. S'ils sont en retard par rapport à la population générale, il faut noter que les adolescents sont éligibles à la vaccination que depuis le 15 juin. Par ailleurs, au 30 septembre, le pass sanitaire devrait devenir obligatoire pour les 12-17 ans lors des sorties scolaires. Le président Emmanuel Macron n'a pas exclu jeudi une extension de ce nouvel outil qui a fait irruption dans notre quotidien au-delà du 15 novembre dans les territoires sous forte pression de l'épidémie de Covid-19. 

Lire aussi

Une telle extension, déjà évoquée début août par le ministre de la Santé Olivier Véran, devra faire l'objet d'un texte de loi au Parlement. Obligatoire depuis le 21 juillet dans les lieux accueillant plus de 50 personnes, le pass sanitaire a été étendu le 9 août à l'accès aux hôpitaux sauf urgences, aux bars et restaurants, aux grands centres commerciaux sur décision préfectorale et le 30 août aux 1,8 million de salariés au contact du public. Les forces de l'ordre ont réalisé quelque 179 000 contrôles et 1 331 verbalisations depuis l'entrée en vigueur du précieux sanitaire le 9 juin.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Tempête Aurore : 250.000 foyers privés d’électricité, trains fortement perturbés

Tempête Aurore : ce qui vous attend ce soir et cette nuit de la Bretagne à Paris

Tempête Aurore : une "mini-tornade" frappe une commune du Finistère et détruit une maison

Meurtre de Gabby Petito : des "restes humains" retrouvés près d'affaires de son fiancé en fuite

EXCLUSIF - Affaire Maëlys : des invités du mariage où Nordahl Lelandais a enlevé la fillette témoignent

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.