Mardi Gras : plusieurs maquillages nocifs pour les enfants

Mardi Gras : plusieurs maquillages nocifs pour les enfants

Santé
DirectLCI
SANTE - L'association de consommateurs UFC-Que Choisir a alerté lundi sur la nocivité de plusieurs maquillages pour enfants qu'elle a testés, alors que Mardi Gras bat son plein. Elle appelle à renforcer la législation européenne en la matière.

Se grimer est certes un jeu d'enfants, mais les adultes ont tout intérêt à s'y intéresser de plus près. D'après l'association UFC-Que Choisir , la moitié des 10 kits de maquillage pour carnaval et des huit coffres de maquillage pour petites filles qu'elle a testés représenterait un danger pour la santé. "Certains posent de réels problèmes de sécurité en raison de la plus grande sensibilité des enfants aux substances qu'ils contiennent, mais aussi parce que ces cosmétiques peuvent rester en contact avec la peau des journées entières multipliant ainsi l'effet de ces substances", souligne le communiqué.

En cause, les perturbateurs endocriniens, pointés du doigt par les chercheurs depuis quelques années déjà. "Les fabricants s'obstinent à les utiliser alors que ces composés sont fortement soupçonnés d'interférer, même à très faible dose, avec la régulation hormonale", rapporte l'association. Dans cinq produits ont été détectés des parfums allergisants et dans un nombre identique étaient présents des pigments chargés en métaux lourds.

Les bons et les mauvais élèves cités

L'association demande donc "aux autorités européennes la mise en place d'une réglementation spécifique plus protectrice des jeunes consommateurs" et "exige des fabricants qu'ils retirent les substances toxiques de tous leurs produits cosmétiques destinés aux enfants". Par ailleurs, elle ne s'arrête pas là, puisque, contrairement à ses habitudes, elle cite les marques incriminées, notamment le rouge à lèvres Hello Kitty pour la chaîne Claire's (concentrations d'allergènes 140 fois supérieurs au seuil à partir duquel les composants incriminés doivent apparaître sur l'étiquetage) et le fond de teint noir Cesar, dans lequel sont présents nickel, cobalt et plomb.

"En général on désigne les meilleurs choix et pas l'inverse, mais là on ne pouvait pas passer ça sous silence", explique Olivier Andrault, chargé de mission pour l'UFC-Que Choisir. Les bons élèves sont par ailleurs cités : les kits de maquillage à l'eau Goodmark et Grim'tout, ou encore les rouges à lèvres S&Li Cosmetic beauty collection, dans lesquels on ne relève quasiment pas de substances nocives. Pour l'association, cela prouve donc que l'industrie cosmétique peut tout à fait se passer de certains composants chimiques, quitte à réduire ses marges de bénéfices. Et privilégier la santé de ses jeunes, très jeunes clients.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter