Masques en tissu à éviter, 2 m de distanciation... Les nouvelles recommandations face aux variants du Covid-19

Masques en tissu à éviter, 2 m de distanciation... Les nouvelles recommandations face aux variants du Covid-19

CONTAMINATION - Face à une circulation de plus en plus active du variant britannique du Covid-19, le Haut conseil de la santé publique (HCSP) recommande, lundi 18 janvier, d'éviter certains masques en tissu moins filtrants.

Va-t-on devoir dire adieu aux masques en tissu, cousus par nos soins ? C’est ce que recommande le Haut conseil de la santé publique (HCSP), lundi 18 janvier. Face au variant britannique du Covid-19, plus contagieux, l’instance juge qu’il est préférable de se tourner vers des protections plus sûres et contrôlées.

Didier Lepelletier, médecin hygiéniste et coprésident du groupe de travail Covid-19 du HCSP, a déclaré que c’était une bonne chose de "porter un masque en tissu réutilisable de catégorie 1, plutôt que des masques de catégorie 2 qui filtrent un petit peu moins bien, voire des masques fabriqués de manière artisanale où là il n'y a aucun contrôle sur leur performance qui est réalisé".

Toute l'info sur

Covid-19 : la France fait-elle les bons choix face au virus ?

Les dernières informations sur l'épidémie

Priorité aux masques de catégorie 1

Les catégories de masques sont établies selon les normes de l’Afnor (Association française de normalisation). La catégorie 1 correspond à une filtration de 90% des particules, tandis que la catégorie 2 n’en filtre que 70%.  

"Les masques en tissu de catégorie 1, fournis par les industriels, validés par la direction générale des armées, en termes de performance, sont aussi efficaces que les masques chirurgicaux", a ajouté le Pr Lepelletier. En revanche, concernant l’usage grand public des masques FFP2, filtrant au moins 94% des particules, il a jugé qu’il "n'est pas forcément une bonne chose parce qu'on ne pourra pas contrôler" qu'ils sont "bien portés" et "adaptés à la morphologie du visage".

En vidéo

Vrai-faux : les masques en tissu moins efficaces ?

Distanciation physique de deux mètres recommandée

La contagiosité plus importante du variant anglais du virus a également poussé l’HCSP à revoir ses recommandations quant à la distanciation physique. Il encourage à respecter une distance de sécurité de 2 mètres et non 1 mètre entre chaque personne. "A l'occasion des avis du mois de décembre sur les commerces ou sur les fêtes de fin d'année, on est effectivement passé à ces 2 mètres. La pénétration des nouveaux variants (...) est peut-être l'occasion d'officialiser ces 2 mètres", a estimé Didier Lepelletier.

Lire aussi

Les recommandations de ce groupe de travail seront transmises au ministère de la Santé. Celles-ci restent non contraignantes, donc le gouvernement se gardera la possibilité de les suivre ou non.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 20.000 nouveaux cas ce dimanche, forte baisse sur sept jours

Face au risque d'un confinement national, "il y a encore de l'espoir", estime Jérôme Salomon

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

"C’est les mêmes gars" : avec Tom Ross, Florent Pagny a trouvé son double dans "The Voice"

Valérie Pécresse juge inéluctables de nouvelles restrictions en Ile-de-France

Lire et commenter