Mazerolle : "La loi rejette à la fois l'acharnement thérapeutique et l'euthanasie"

Santé

Toute L'info sur

La Matinale du week-end

L'EDITO - Dans le pays, la loi sur la fin de vie permet de décider au cas par cas. Celui de Vincent Lambert divise.

La fin de vie, en l'occurrence celle de Vincent Lambert, est au cœur des discussions. Ce dernier se trouve au centre d'une guerre idéologique entre les partisans du maintien de vie à tout prix et les adeptes de l'euthanasie. Dans le pays, la loi fait appel à l'intelligence et à l'humanité. Les décisions doivent tenir compte des particularités de chaque cas. Cependant, lorsqu'elles suscitent un désaccord comme celui de Vincent Lambert, la prise de décision appartient à l'équipe médicale.

Ce samedi 25 mai 2019, Olivier Mazerolle dans sa chronique "L'édito", nous parle de la question sur la fin de vie et le cas de Vincent Lambert. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale Week-End du 25/05/2019 présentée par Christophe Moulin sur LCI.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter