Messieurs, voici 3 bonnes raisons de vous laisser pousser la moustache en novembre

Santé
MOVEMBER – Après "Octobre rose", c’est au tour de la santé masculine d’être mise à l’honneur. Pour l’occasion, les hommes ont un défi : se laisser pousser la moustache tout au long du mois de novembre. Mais savez-vous ce qu’il se cache derrière ?

Novembre est le mois de tous les défis. Mis à part le moi(s) sans tabac, l’avant-dernier mois de l’année est consacré à la santé masculine. Aussi renommé "Movember" - contraction de "mo" pour moustache en argot australien et "November", novembre en anglais – le défi de la moustache est parti d’un groupe d’amis australiens. Le but : réhabiliter le port de la moustache pour sensibiliser aux maladies masculines. Treize ans plus tard, le challenge a conquis 21 pays. En France, on fête tout juste le cinquième anniversaire. 


Mais à quoi bon s’afficher sur les réseaux sociaux avec une moustache parfaitement taillée ? Pour aider la recherche, messieurs. De leur côté, ces dames peuvent relever d’autres types de challenges comme participer à une course à vélo ou assister à un évènement Movember. L’objectif est finalement de collecter le maximum de fonds pour financer la recherche contre les maladies qui touchent particulièrement les hommes. En 13 ans, la Movember Foundation affirme avoir financée plus de 1200 projets à travers le monde.

Contrer le cancer de la prostate

C’est le cancer le plus fréquent chez les hommes. Ainsi, l’Institut national du cancer (INCa) recense 53.912 français concernés en 2015. Cette même année, 9337 hommes en sont décédés. Les trois quarts d’entre eux avaient plus de 75 ans. Le plus souvent, le cancer évolue lentement (entre 10 et 15 ans selon le site Ameli.fr) même s’il existe des formes d’évolution plus rapide. Plus la tumeur est détectée tôt, mieux elle peut être prise en charge.  

Lire aussi

Sensibiliser au cancer du testicule

Cette forme de cancer est la plus répandue chez les jeunes hommes âgés de 15 à 35 ans. Près de 2300 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année. Là encore, plus tôt il est détecté, mieux il peut être traité. Pour éviter les mauvaises surprises, il est conseillé de palper ses parties intimes au moins une fois par mois. 

Lire aussi

Informer sur le risque de dépression

Même si les femmes sont davantage concernées par les troubles dépressifs, la gent masculine n’est pas épargnée pour autant. La Movember Foundation rappelle qu’environ 510.000 hommes se suicident dans le monde chaque année. Outre les cancers, l’association souligne qu’une personne sur trois aura des problèmes de santé mentale au cours de sa vie. 


"D’ici 2030, nous allons réduire de 25% le nombre de décès prématurés touchant les hommes", espère la Movember. Selon l’Insee les hommes ont une espérance de vie de 80 ans contre 85,6 ans pour ces dames. En sensibilisant et en initiant les conversations sur le mouvement des moustachus, l’association espère bien réduire cet écart. 

En vidéo

Des chiens capables de détecter des porteurs de cancer de la prostate ou du sein

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter