En ski ou en snow, 3 conseils pour ne pas souffrir du froid et des UV

Santé

RISQUE – Que vous fassiez du ski ou du snowboard, pour profiter au mieux de la montagne, méfiez-vous de la température et de la réverbération.

Pendant l'hiver 2016-2017, vous étiez 131.000 à vous blesser en pratiquant des sports de glisse sur les domaines skiables de France, selon l'association Médecins de montagne. Mais les entorses du genou, traumatismes crâniens et lésions de l'épaule ne sont pas les seuls dangers qui vous guettent sur les pistes. Vous devez aussi faire attention au froid et aux UV.

Évitez le vin chaud pour vous réchauffer

Contre le froid, vous pensez détenir la solution : un bon vin chaud, qui vous réchauffera instantanément. Sauf que l'alcool supprime la vasoconstriction . Or celle-ci limite les échanges de chaleur entre le corps et l'environnement en diminuant le calibre des vaisseaux sanguins situés aux extrémités exposées au froid. C'est pour cela que l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) conseille de "prendre une boisson chaude" en lieu et place d'une boisson alcoolisée.

Couvrez-vous avec des matières naturelles

Pour lutter contre le froid, il faut vous couvrir entièrement, sans oublier la tête et les mains. En effet, on perd jusqu'à 30% de la chaleur corporelle par la tête. "Mettez des gants et un bonnet même pour sortir dix minutes et décharger la voiture", signale à metronews le médecin généraliste Bernard Audema, membre de l'association Médecins de montagne.

L'Inpes recommande également de superposer plusieurs couches de vêtements :
⇒ Couche extérieure : l'anorak ou le blouson doivent être imperméables au vent comme à l'humidité et vous en isoler ;
⇒ Couches intérieures : "préférez les t-shirts de coton et des pulls en laine aux synthétiques" et "enfilez-en plusieurs plutôt qu'un seul épais", détaille sur son site Médecins de montagne .

Enlevez des couches en fonction de l'intensité de votre effort sur les pistes. Cela vous évitera de suer démesurément. Autre avantage, hormis celui d'éviter une journée dans un t-shirt trempé : limiter la déshydratation, qui est aussi un facteur de refroidissement.

Lire aussi

N'oubliez pas votre écran total (même par temps gris)

En montagne, "le rayonnement UV est beaucoup plus intense qu'en plaine", ajoute le docteur Audema. Pas besoin donc d'attendre qu'il fasse grand beau temps pour protéger votre peau. Au minimum pour les premiers jours (et tout le long du séjour pour les peaux claires et les enfants), couvrez donc votre visage, y compris les lèvres, d'une crème avec un indice de protection maximum (50).

"Privilégiez un écran solaire à base de minéraux : la couche épaisse sur le visage reflètera le rayonnement du soleil", explique le médecin de montagne. Ensuite, c'est comme au volant : toutes les deux heures, la pause s'impose pour renouveler l'application. Et même plus fréquemment si vous transpirez.

Voir aussi

Pour les lèvres, exposées au froid et au soleil, "utilisez des sticks d'écran total spécialement adaptés, qui pourront également servir à protéger bout du nez et lobes d'oreilles", suggère Médecins de montagne . Et n'oubliez pas non plus de protéger vos yeux de la réverbération de la neige en vous munissant d'une paire de lunettes de soleil "fermée par des caches sur les côtés et équipée de verres fortement absorbants". Maintenant, vous êtes paré.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter