Moderna annonce un vaccin efficace à 94.5% : "Ça n’a rien à voir avec la vérité scientifique"

Moderna annonce un vaccin efficace à 94.5% : "Ça n’a rien à voir avec la vérité scientifique"

VACCIN - Médecin hospitalier et professeur d’économie de la santé, Jean-Jacques Zambrowski appelle à la prudence à la suite de l’annonce du laboratoire Moderna, faisant état d'une efficacité de l'ordre de 94.5%. Selon lui, il est trop tôt pour crier victoire.

Et de trois. Après l’annonce des laboratoires Pfizer et BioNTech et l’institut de recherche russe Gamaleya, la semaine dernière, c’est au tour de la société de biotechnologie américaine Moderna d’annoncer, lundi 16 novembre, que son candidat-vaccin contre le Covid-19 est efficace à 94,5%. Touche-t-on au but alors que la course au vaccin s'accélère indéniablement ? Le professeur Jean-Jacques Zambrowski, médecin hospitalier et professeur d’économie de la santé reste prudent. "Tout ça n’a rien à voir avec la vérité scientifique, explique le spécialiste sur LCI en ajoutant : rien n’est faux, mais il faut savoir lire exactement ce qui n’est pas à la portée des non-spécialistes."

Toute l'info sur

La France face à une 3e vague d'ampleur

Au total, plus de 30 000 participants ont participé à cette étude visant à mesurer l'efficacité et la sécurité du vaccin. L'entreprise Moderna explique que 95 volontaires ont contracté le Covid-19 moins deux semaines après l’injection de la seconde dose : 90 font partie du groupe ayant reçu le placebo, 5 du groupe vacciné. Selon le spécialiste, les données dévoilées par les laboratoires ne sont pas suffisantes pour crier victoire. "Ils parlent d’études préliminaires sur des sous-populations, donc un fragment d’une étude qui porte sur des dizaines de milliers de patients", tempère le médecin.

Lire aussi

L'annonce de Moderna fait ainsi écho à celle des laboratoires Pzifer et BioNTech qui avaient déclaré que le vaccin qu'il développait était efficace à 90% la semaine dernière. "Ils évoquent un échantillon en cours d’analyse. Pfizer disait qu’ils étaient à 95 patients mais il faut monter à 150 pour avoir un minimum de significativité statistique", reprend le professeur. 

"Il faut donner toutes ses chance à l'un ou l'autre de ces vaccins"

Le professeur nuance aussi les résultats préliminaires obtenus par les deux laboratoires. "Il faut prendre en considération que parmi les personnes qui reçoivent le virus, certaines ne vont déclencher aucun trouble et la plupart seront asymptomatiques", continue le spécialiste. Selon lui, ces annonces de vaccin chercheraient surtout à alimenter les intérêts économiques des laboratoires : "Tout ça est gouverné par des intérêts financiers qui, pour autant qu’ils soient légitimes dans le cadre de ces entreprises laissent un peu les scientifiques dans l’interrogation et devrait laisser le grand public dans l’expectative", affirme le spécialiste. 

Si le médecin hospitalier ne remet pas en question "ces formidables espoirs" que représentent ces annonces de candidat-vaccin, le spécialiste appelle à la prudence notamment du fait de la particularité de ce type de vaccination. "Cela fait appel à un mode de vaccin original qui n’a jamais été utilisé et qui, intellectuellement, est extrêmement séduisant. Il faut donner toutes ses chances à l’un ou l’autre de ces vaccins, voir à un troisième."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ – "Danse avec les stars" : Bilal Hassani éblouit le jury, Lââm éliminée

Covid-19 : le vaccin de Moderna serait supérieur à celui de Pfizer contre les formes graves

EN DIRECT - Plus de 200 arrestations à Melbourne lors de manifestations contre les restrictions sanitaires

Covid-19 : les experts sanitaires américains se prononcent contre une 3e dose de vaccin pour tous

Algérie : l'ancien président Abdelaziz Bouteflika est mort

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.