Morsures de tique : une pommade pour contrer la maladie de Lyme ?

Morsures de tique : une pommade pour contrer la maladie de Lyme ?

PRÉVENTION – Des scientifiques planchent sur une pommade antibiotique, l’Ixogel, capable de prévenir l’apparition de la maladie de Lyme lorsqu’une tique potentiellement infectée mord. Si les premiers résultats sont prometteurs, la formule n'est pas encore prête à être commercialisée.

Petite bête, grands dommages. La tique ne mesure en moyenne que 6 millimètres mais, si elle est porteuse de la bactérie Borrelia et s’accroche à la peau, elle peut transmettre à l'homme la maladie de Lyme. Aussi appelée borréliose de Lyme, cette infection peut causer des troubles articulaires, cardiaques ou encore neurologiques quelques semaines, quelques mois, voire quelques années après la morsure. La maladie est traître et le diagnostic difficile à poser. Or, plus le traitement est pris  tardivement, moins elle est facile à soigner. 

Face à ce constat, les scientifiques cherchent des solutions pour prévenir les risques. Un nouvel espoir vient de l’université de Vienne (Autriche). Dans leurs travaux qu'ils viennent de publier dans la revue scientifique The Lancet Infectious Diseases, ils expliquent avoir développé une pommade antibiotique capable de prévenir le développement de la maladie. La société suisse Ixodes AG a également participé à cette conception. 

En vidéo

Lyme : une maladie invisible

Un gel efficace à 100 % et sans effets secondaires

En pratique, cette pommade est composée d’azythromycine, un antibiotique normalement utilisé dans la prise en charge des infections de la bouche, des bronchites ou des angines. Celle-ci doit être étalée sur la zone mordue pendant trois jours dans les 72 heures suivant la morsure. L’application est à renouveler deux fois par jour.  

Testée sur un panel de 1.000 volontaires, la substance s’est révélée efficace dans tous les cas. "Auncun des sujets n'a développé la borréliose de Lyme", affirme le Pr Berndt Jilma, un co-auteur de l'étude, dans un communiqué paru sur le site de l'université de Vienne. En revanche, au sein du groupe témoin qui a pris un placebo, sept infections ont été recensées. Autre avantage : le gel antibiotique ne présente pas non plus d’effets secondaires et pourrait être a fortiori utilisé sur des enfants. 

Lire aussi

20.000 à 30.000 nouveaux cas chaque année

Ce nouveau médicament, encore en phase de test, doit confirmer ses effets thérapeutiques à plus grande échelle. Ce n'est qu'ensuite qu une commercialisation pourra être envisagée. Le traitement de référence reste donc les antibiotiques, à prendre pendant 3 semaines. Et pour éviter tout risque d'infection, mieux vaut se protéger avec des vêtements longs et des répulsifs cutanés lors des balades en forêt.

Devant l’essor des cas de la maladie de Lyme en Europe, les pouvoirs publics s’engagent. En France, entre 20.000 et 30.000 nouveaux cas sont recensés chaque année. C’est pourquoi le ministère de la Santé a présenté un "Plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques" fin septembre 2016. Le gouvernement souhaite ainsi renforcer la prévention, le diagnostic et la prise en charge des patients… sans oublier de mobiliser la recherche. 

Lire aussi

En vidéo

Maladie de Lyme : les conseils pour se protéger

Sur le même sujet

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.