Movember - Derrière la moustache, le cancer de la prostate et des testicules

Santé
MOVEMBER - Se laisser pousser la moustache en novembre, ce n'est pas qu'une mode. Le mouvement "Movember" a avant tout été lancé pour alerter sur les problèmes de santé des hommes. Ou quand une moustache peut prévenir du cancer de la prostate et des testicules. Explications.

Les hommes préfèrent souffrir que parler à un médecin. Est-ce du machisme mal placé, de la peur, de l'ignorance ? "Voilà une question sur laquelle nous travaillons depuis 11 ans. Pour nous, Movember tente de convaincre les hommes de parler de leur santé sans complexes afin de favoriser le dépistage, qui est une question clé", explique Justin Coghlan, co-fondateur de Movember. En clair, laissez-vous pousser la moustache pour la bonne cause. 

EN SAVOIR + >>  Moustache en novembre : c'est quoi, Movember ?

"L'Organisation mondiale de la santé montre que les hommes vivent en moyenne 6 ans de moins que les femmes et ce n'est pas génétique mais simplement que les garçons ne prennent pas soin d'eux", poursuit l'homme qui a lancé le mouvement. Si vous voulez rester en bonne santé, apprenez a avoir le réflexe d'un check-up régulier. Et pensez à ces 3 questions de santé :

Apprenez à connaître vos testicules
"Le cancer du testicule est le cancer le plus fréquent de jeunes hommes", explique Simon Chowdhury, oncologue à l'hôpital de London Bridge. "Il est l'un des types les plus fréquents de cancer chez les hommes âgés de 18 à 45 et peut survenir à tout moment après l'âge de 15 ans". Bonne nouvelle : 95% des cas de cancer du testicule sont curables. "Et ce taux est encore plus élevé si le cancer est détecté tôt, voilà pourquoi un auto-diagnostic est important. 

EN SAVOIR + >> 3 conseils pour bien se palper les testicules

Tout comme les femmes doivent vérifier leurs seins régulièrement , les hommes devraient procéder à un auto-examen des testicules, un moyen simple et efficace de reconnaître les premiers signes du cancer du testicule. "La plupart des tumeurs trouvées sur les testicules sont bénignes mais des changements dans la taille ou la forme doivent être contrôlés par votre médecin", explique le spécialiste.

 La question de la prostate
"Le cancer précoce de la prostate ne provoque aucun symptôme et ne peut être diagnostiqué que par un toucher rectal et des test sanguins ", explique Gordon Muir, chirurgien urologue à l'hôpital de London Bridge. Le cancer de la prostate avancé peut s'accompagner de douleurs osseuses ou de difficultés à uriner. Des niveaux élevés d' antigène prostatique spécifique (APS) dans le sang peuvent suggérer une éventuelle croissance anormale de la prostate qui peut (ou pas) être cancéreux.

Les hommes noirs sont plus exposés aux cancers de la prostate mais pour tous les hommes, ce sont surtout les antécédents familiaux qui sont à surveiller. Dans tous les cas, si vous avez des questions, parlez-en à votre médecin qui déterminera si un test APS est à envisager. 

LE CONSEIL DU DOC - Le surpoids et une sur-consommation de viande rouge sont autant de facteurs favorables au développement du cancer de la prostate. Gordon Muir recommande la tomate, les légumes verts les protéines de soja, l'ail et le café. 

Alors à vos moustaches, et faites passer le message !

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter