Mutations des cellules des poumons, du larynx, du pharynx... : voici les dégâts d'un seul paquet de cigarettes par jour

Santé
ATTENTION DANGER - Pour la première fois, des chercheurs ont mesuré précisément les dégâts du tabac sur les gènes des fumeurs. Si les poumons sont bien évidemment infectés, ce ne sont pas les seuls organes du corps humain à subir les conséquences de la fumée.

Dire que le tabac dévaste l’organisme, nous le savions déjà. Des chercheurs de l’institut britannique Wellcome Trust Sanger et du Los Alamos National Laboratory (Etats-Unis) sont allés plus loin. Dans une étude publiée le 4 novembre, ils sont parvenus à chiffrer précisément le nombre de mutations génétiques induites par le tabac. 


Et leurs conclusions, publiées dans la revue scientifique Science, sont plutôt inquiétantes. Il en ressort notamment que fumer quotidiennement un paquet de cigarettes provoque 150 mutations supplémentaires par an dans les cellules des poumons. Ce qui augmente donc le risque pour les fumeurs de développer un cancer des poumons. Un nouvel argument qui pourrait les  convaincre à participer au Moi(s) sans tabac et se débarrasser définitivement de la cigarette.

Lire aussi

Et les poumons ne sont pas les seuls organes infectés. Dans le détail, cette étude révèle en effet qu’un paquet quotidien induit 97 mutations dans les cellules du larynx, 93 dans celles du pharynx, 23 pour la cavité buccale, 18 pour la vessie et 6 pour le foie. Les chercheurs soulignent également que la cigarette contient plus de 7000 substances chimiques différentes, dont plus de 70 sont connues pour être cancérigènes. 


Comme le souligne l’Agence France Presse (AFP), des précédentes études avaient déjà montré que le tabagisme contribuait à au moins 17 types de cancers différents. C’est le mécanisme qui était jusqu’alors mal connu. "Nous disposions déjà d’un grand nombre de données épidémiologiques établissant un lien entre le tabac et le cancer mais désormais nous pouvons observer et déterminer le nombre de changements moléculaires dans l’ADN qui résultent du tabagisme", confie à l’AFP Ludmil Alexandrov du Los Alamos National Laboratory, un des principaux co-auteurs de ces travaux.

6 millions de morts

Et l'étude ne s'arrête pas là. Les chercheurs ont mis en évidence au moins cinq processus via lesquels l'ADN est endommagé par le tabac. Pour parvenir à ces conclusions, ils se sont intéressés à plus de 5000 tumeurs. Ils ont comparé les cancers de fumeurs avec d'autres victimes qui ne fument pas. Selon eux, la mutation prématurée des cellules s'explique par l'accélération de la pendule cellulaire.


"Cette étude indique également que le processus par lequel la cigarette provoque un cancer est plus complexe qu'on ne le pensait. En fait, nous ne comprenons pas totalement les origines sous-jacentes d'un grand nombre de cancers", décrit le professeur Mike Stratton, du Wellcome Trust Sanger Institute à l'AFP. Chaque année, le tabagisme cause au moins six millions de morts dans le monde...

Lire aussi

En vidéo

JT 20H - Moi(s) sans tabac, le défi collectif pour arrêter de fumer

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter