Naturopathie : ce qu'il faut savoir pour éviter les arnaques

Naturopathie : ce qu'il faut savoir pour éviter les arnaques

DirectLCI
RECOMMANDATIONS - Le succès des naturopathes est grandissant depuis quelques années en France. De plus en plus de patients explorent cette médecine dite de prévention. Et le nombre de formations, lui, est en plein essor. Voici donc quelques recommandations pour bien choisir son praticien.

1500. C’est le nombre (environ) de naturopathes en activité aujourd'hui en France. La naturopathie, de plus en plus de patients ont décidé de s’y mettre. Si cette médecine de prévention est reconnue par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la profession, elle, ne l’est pas. En France, les praticiens pâtissent d’un vide juridique. Pour autant ils ne sont pas dans l’exercice illégal.

Le naturopathe n’est pas un médecin

À savoir avant de pousser la porte d'un cabinet, le naturopathe n’est pas un médecin : il ne pose aucun diagnostic et ne prescrit aucune ordonnance. Le praticien se contente de donner des conseils censés compléter mais pas remplacer la médecine traditionnelle. Malgré tout, les listes de candidats s’allongent dans les écoles. La formation dure trois ans et représente un coût : 11.000 euros.


En avril dernier, le centre de formation professionnelle et de promotion agricoles d’Hyères (Var), a obtenu la certification professionnelle de "conseiller ou conseillère en Naturopathie", délivrée par le ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation, de la pêche et des Affaires durables et enregistrée au Répertoire National de Certifications Professionnelles (RNCP). Une avancée considérable pour la profession.

En vidéo

J'ai testé la naturopathie : à quoi ressemble une consultation ?

Comment bien choisir mon praticien ?

Vous êtes tentés par l'expérience naturelle, mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Sachez qu'il existe une liste consultable sur le site de l'association professionnelle de naturopathie qui se charge de "trier sur le volet", les praticiens. L'Omnes recense près "de 95% des praticiens" en activité sur l'ensemble du territoire. Un "gage de qualité", nous a-t-on affirmé. Principal critère requis : avoir cumulé 1200 heures d’enseignements "au minimum". 

Quant à la question des honoraires ? Ils sont "libres", nous assure-t-on. Toutefois, que ce soit en Île-de-France ou en province, comptez entre 60 et environ 100 euros pour la première consultation bilan. Un montant non remboursé par la sécurité sociale. Mais de plus en plus de mutuelles prennent en charge une, deux ou trois séances par an. Cela ne coûte rien de vous renseigner.

Plus d'articles

Sur le même sujet