Nés par césarienne ou par voie naturelle ? Cela impacte notre santé

Nés par césarienne ou par voie naturelle ? Cela impacte notre santé

DirectLCI
ACCOUCHEMENT - Naître par césarienne ou par voies naturelles pourrait avoir un impact sur le développement cérébral. Il s’agit des premiers résultats d’une étude américaine.

Et si la manière dont nous sommes venus au monde pouvait influer sur notre intelligence ? Des chercheurs américains tentent de répondre à cette question. D’après les premiers résultats de leurs recherches, la méthode d’accouchement pourrait déterminer le développement cérébral.

Les neuroscientifiques de l’Université de l’état de Géorgie ont fait naître des souriceaux par voies naturelles mais aussi d'autres par césarienne. C’est en analysant la croissance de ces bébés souris que les auteurs ont identifié les différents types de développement cellulaire. Ils ont tenu compte de la manière dont ces petits rongeurs sont venus au monde. Leurs découvertes initiales ont été présentées par la Society of Neuroscience .

Les bactéries cruciales pour notre système immunitaire

Lorsqu’un enfant vient au monde, le cerveau produit naturellement plus de cellules, certaines s'éliminent ensuite. Les chercheurs ont observé l’évolution des cellules cérébrales développées chez les souris immédiatement après leur naissance. Ils ont trouvé des taux accrus de cellules mortes chez les souris nées par césarienne contrairement aux souris nées par voies naturelles.

Même si la recherche est encore au stade préliminaire, les chercheurs évoquent déjà une piste de réflexion : l’exposition des bébés aux microbiotes durant leur naissance. Les microbiotes sont les bactéries et champignons que notre corps contient naturellement en grande quantité. 

Des bactéries différentes du vagin ou de la peau

Selon la méthode d’accouchement, ces microbiotes peuvent venir du vagin ou de la peau, comme le Lactobacille et Staphylococcus. Au sein de la communauté scientifique, les chercheurs pensent que ces bactéries ont un effet sur notre système immunitaire. Des études ont déjà souligné la différence de microbiotes entre bébés nés par césariennes ou par voies naturelles. 

Les résultats ont montré que les enfants nés par césarienne sont particulièrement exposés au risque de développer des troubles du système immunitaire durant leur vie, par exemple l’asthme. Ils présentent également un risque plus élevé d’obésité .

Vers une meilleure information sur la césarienne ?

Avec cette étude, les auteurs veulent ajouter l’impact de la méthode d’accouchement sur le développement cérébral. Leur prochaine étape est de confirmer qu’il existe un lien entre les cellules immunisées et le taux auquel les cellules meurent les unes après les autres. Leur objectif final est de montrer les effets à long terme d’une césarienne afin de réparer les déficits en administrant des médicaments après la naissance.

La méthode d’accouchement est tant une décision personnelle que médicale pour la mère. Les femmes enceintes doivent avoir accès à toutes les informations. Selon la Haute autorité de Santé (HAS), près d’une femme sur cinq donne naissance par césarienne, en France. Et, dans près de la moitié des cas, la césarienne est programmée.

À LIRE AUSSI >> Les ronflements favorisent-ils les césariennes ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter