Nice : "en moins de quinze jours", cinq enfants en bas âge aux urgences après avoir ingéré du cannabis

Nice : "en moins de quinze jours", cinq enfants en bas âge aux urgences après avoir ingéré du cannabis

DirectLCI
FAIT DIVERS - En l’espace de deux semaines, cinq enfants âgés de 12 à 18 mois ont été hospitalisés à Nice après avoir ingéré du cannabis, révèle Nice Matin. Aujourd'hui hors de danger, ils auraient "trouvé" la substance sous forme de boulettes ou de mégots dans des parcs. En 10 ans, ce type d’intoxications accidentelles a plus que doublé en France.

Le Dr Hervé Haas, chef des urgences pédiatriques des hôpitaux CHU-Lenval, tire la sonnette d’alarme dans Nice Matin : ces dernières semaines, le nombre d'enfants victimes de "troubles neurologiques" liés à l'ingestion de cannabis a selon lui explosé à Nice. "En moins de 15 jours, cinq enfants de moins de deux ans ont été hospitalisés, l'un d'entre eux a même nécessité une prise en charge en réanimation, assure-t-ilo au quotidien régional. Selon leurs parents, ces bébés auraient ingéré accidentellement des boulettes ou des mégots de cannabis qui traînaient dans des parcs publics.

L'enfant peut se retrouver dans le coma.Dr Hervé Haas, chef des urgences pédiatriques des hôpitaux CHU-Lenval

Nice Matin rapporte ainsi que la mère d'un de ces enfants a découvert son fils "totalement inerte dans son lit" peu de temps après être rentrée d'un tour au parc. "Lorsqu'ils sont ingérés, les cannabinoïdes montent directement au cerveau avec des effets majeurs", explique le Dr Haas. "Et chez les bébés, l'impact est 100 fois plus important que chez les adultes." Parmi les symptômes : somnolence, convulsions, état comateux, conscience altérée et dans les cas les plus sévères "l'enfant peut se retrouver dans le coma".


Les cinq nourrissons sont aujourd'hui hors de danger. Après avoir été perfusés et réhydratés, ils ont pu retourner à leur domicile. "Le produit est éliminé dans les 24 à 48 h qui suivent l'ingestion, mais le risque de séquelles neurologiques n'est pas nul", prévient cependant le spécialiste.

En vidéo

Cannabis : des mineurs en stage... avec leurs parents

Des intoxicatiosn accidentelles en forte hausse, ces dernières années

Ce type d'intoxication n'est pas si anecdotique. Une fillette de cinq mois a ainsi été hospitalisée en fin de semaine dernière en Argentine pour un cas similaire. Le directeur de l'hôpital des enfants de Cordoba, Luciano Parietti, ne savait pas encore comment ce bébé avait ingéré cette substance. Mais dans la plupart des cas, ces intoxications accidentelles sont dues à la consommation de cannabis par les parents.


Une équipe de chercheurs français s'est justement intéressée au nombre d'admissions à l'hôpital d'enfants de moins de 6 ans ayant été intoxiqués à cette drogue. L'étude, qui vient d'être publiée dans la revue Pediatrics, a été menée pendant onze ans, de 2004 à 2014. Ses résultats sont éloquents. Le nombre d'admissions a bondi de 133% sur cette période. Au total 235 enfants sont concernés, dans 70% des cas des nourrissons de moins de 18 mois. Et ces cas se sont accélérés ces dernières années : entre 2010 et 2014, 183 enfants ont été hospitalisés, soit 78% des cas observés. Le nombre de cas graves est lui aussi en hausse : entre 2004 et 2009, seuls deux enfants étaient tombés dans le coma contre 33 entre 2010 et 2014. Les experts en appellent à la vigilance des parents.

Plus d'articles

Sur le même sujet