Non, le ministre suisse de la Santé n'a pas rendu visite à des poupées dans un hôpital

Des mannequins peuvent être utilisés dans le cadre de la formation des soignants.

DÉTOURNEMENT - Un photographe suisse a vu l'un de ses clichés détourné et repartagé par des complotistes dans divers pays. Il détaille la manière dont cette manipulation s'est construite, pas à pas.

Le Covid-19 serait-il une vaste supercherie ? Une épidémie montée de toute pièce par les dirigeants politiques afin d'instrumentaliser les populations et de mieux les contrôler ? Des citoyens en sont persuadés, et n'hésitent pas à soutenir haut et fort cette théorie. Ces derniers jours, une photo les a notamment alertés, un cliché pris en Suisse et qui a rapidement fait le tour de plusieurs réseaux sociaux, au-delà des frontières helvétiques et notamment en France. On y voit le ministre suisse de la Santé, Alain Berset, dans ce qui ressemble très fortement à un hôpital. Il observe des patients allongés, qui s'avèrent en réalité être des mannequins. Pour les internautes, cette photo est plus que suspecte et laisse à penser qu'il s'agit d'une totale mise en scène. Le photographe qui a capturé cette image, en découvrant les détournements dont elle fait l'objet, a tenu à réagir pour rétablir la vérité des faits.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Un choix de légende malheureux

Photographe et membre de l'agence Keystone-ATS, Laurent Gilliéron a découvert avec stupeur une série de publications en ligne détournant l'un de ses clichés. Des messages tels qui celui ci-dessous, relayés sur Twitter ou Facebook.

Les visages des mannequins sont mis en évidence par des cercles rouges, tandis que fleurissent les accusations de manipulation. Un faux-procès, réagit Laurent Gilliéron, qui explique avoir couvert "deux événements à la suite avec Alain Berset faisant partie de son tour des cantons". Tout d'abord, "il commence à l'hôpital Réseau hospitalier neuchâtelois pour rencontrer le personnel soignant. Et ensuite il y a une visite d'une école de santé ( Haute École Arc Santé) afin de discuter de la formation des infirmières." 

C'est précisément lors de cette seconde étape qu'est capturée la scène avec des mannequins, et pas du tout dans un service d'accueil d'hôpital pour les patients atteints du Covid-19. Le photographe souligne qu'il a envoyé ses images "légendées en français en parlant d'un côté 'de la visite des soins intensifs de l'hôpital Pourtales du Réseau hospitalier neuchâtelois (RHNe)' et de l'autre 'd'une visite d'une salle de cours pratique de la Haute École Arc Santé', le reste de la légende étant identique."

Lire aussi

Comme il le décrit ensuite, "c'est à ce moment que la situation se gâte". Un média suisse, Blick, publie un diaporama dans lequel il mêle les images des deux visites, accompagnées d'une seule et unique légende rédigée par ses soins. Cette légende, trompeuse, est la suivante : "mercredi après-midi, le conseiller fédéral Berset visite un hôpital de Neuchâtel - puis répond aux questions du public". Après une série de réactions, "Blick se rend compte de son erreur et rétablit la situation avec des excuses", fait remarquer le photographe.

Problème : le mal est fait. Un responsable politique partage sur Twitter la photo et son étonnement, tandis que "plusieurs personnes/groupes de réseaux sociaux à l'étranger entrent dans la danse en publiant l'image mais cette fois avec les poupées entourées d'un cercle rouge".  Laurent Gilliéron est dépité : "Voici les ingrédients pour qu'une de mes images d'Alain Berset fasse le tour du monde et nourrisse les complotistes", résume-t-il. Depuis qu'il s'est aperçu des détournements, il tente d'y répondre, mais des internautes français, anglophones et hispanophones ont déjà été nombreux à s'en faire l'écho. 

Si une légende inappropriée a pu conduire à une méprise de la part de lecteurs suisses, il est en tout cas totalement faux de crier à la mise en scène. Le ministre suisse de la Santé a bien visité un hôpital ces derniers jours, et s'est par la suite rendu dans une école de santé où sont utilisés des mannequins pour aider les soignants dans leur formation. Aucune machination ou complot n'est donc a déplorer ici, comme l'explique le photographe à l'origine du cliché à travers une publication sur les réseaux sociaux.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : des vols spéciaux pour rapatrier en France les personnes bloquées au Maroc

Joséphine Baker : quand un cercueil entre vide (ou presque) au Panthéon

EN DIRECT - Candidature d'Éric Zemmour : le polémiste sera l'invité du 20h de TF1 mardi

VIDÉO - Joséphine Baker au Panthéon : découvrez à quoi va ressembler la cérémonie

Covid-19 : une étude confirme l'efficacité du rappel vaccinal pour contenir les hospitalisations de la 5e vague

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.