Nouveau cas de méningite mortelle à Montélimar

Nouveau cas de méningite mortelle à Montélimar
Santé

SANTÉ - Un trentenaire est mort jeudi à Montélimar d'une méningite foudroyante, trente minutes après son arrivée aux urgences. A Dijon, deux personnes ont succombé depuis octobre à cette infection contagieuse.

Un homme d'une trentaine d'années est mort jeudi d'une méningite foudroyante à Montélimar, trente minutes après son arrivée aux urgences. L'Agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes a dressé une liste de 25 personnes ayant eu des contacts d'au moins une heure avec le malade afin qu'ils puissent bénéficier d'un traitement antibiotique précise Le Dauphiné Libéré ce 31 décembre.

Le germe de la méningite, le méningocoque, se transmet par la salive. L'infection se traduit par une fièvre, des maux de tête, une raideur de nuque avec des vomissements et une  gêne à la lumière. La maladie est relativement rare en France, 469 cas en 2015. 53 de ces personnes sont décédées. 

Deux cas mortels au campus de Dijon

Le drame de Montélimar intervient alors que le campus de Dijon a connu depuis la rentrée parmi ses étudiants trois cas de méningite à méningocoque de type W135, dont deux mortels. L'ARS Bourgogne-Franche-Comté a lancé une campagne de vaccination élargie dans la communauté étudiante pour éviter une circulation du germe. L'ARS soupçonne en effet qu'il y ait sur le campus des porteurs sains. 

Lire aussi

En vidéo

JT 20H – Campus de Dijon : alerte à la méningite

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent