Obésité : plus d'un Français sur sept concerné, les pauvres sont les plus touchés

Obésité : plus d'un Français sur sept concerné, les pauvres sont les plus touchés

SANTE - Une étude réalisée par l'Inserm et publiée ce mardi a conclu que le taux de surpoids en France ne faiblissait pas et que les inégalités sociales jouaient un rôle important.

Voilà de quoi décourager la consommation de viande : selon une étude réalisée par l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) à l'Hôpital Georges-Pompidou et relayée par Le Monde, 15,8 % des Français et 15,6 % des Françaises sont en situation d'obésité, quand 41% des hommes et plus de 25% des femmes sont en surpoids. Un résultat obtenu au terme de plusieurs années durant lesquelles un échantillon de 28.895 personnes, représentatives de la population, ont été suivies, mesurées et pesées. 

Ces recherches, que les médecins vont poursuivre, visent à photographier la ligne de la population française. A l’heure où le bio est devenu tendance et où l’on se soucie davantage de son alimentation, l’obésité grimpe. Un paradoxe que Sébastien Czernichow, chef du service nutrition à l'hôpital Georges-Pompidou et chercheur à l'Inserm, explique par un "clivage de la société". Un engrenage faisant que les Français ont un mode de vie sédentaire et une mauvaise hygiène de vie, note Le Parisien

La France en dessous de la moyenne européenne

Les plus touchés restent les hommes : 41 % d’entre eux sont en surpoids et 15,8 % sont obèses. Chez les femmes, 25,3 % sont en surpoids. Principalement parce qu’elles sont davantage victimes du diktat de la minceur que les hommes. "La pression sociale est plus forte chez les femmes", remarque le spécialiste cité par le quotidien. 

Les inégalités sociales jouent également un rôle important. Selon l’enquête en effet, 18,7 % des hommes et 30,7 % des femmes gagnant 450 euros par mois sont obèses, contre 9,1 % et 7 % pour ceux qui gagnent 4200 euros ou plus. Ainsi, à Paris le taux d’obésité s'établit à 10,7 % contre 25,6 % dans le Nord. A noter que si le taux d’obésité en France est croissant, il reste en dessous de la moyenne européenne (15,3%) selon Eurostat, l'office de statistiques de l'Union européenne. 

En vidéo

Malbouffe, obésité… ces pays qui prennent des mesures drastiques

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

    EN DIRECT - Emmanuel Macron a reçu sa dose de rappel vaccinal ce week-end

    "Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

    Covid-19 : de l'école primaire au collège, les changements attendus à partir de ce lundi

    VIDÉO - Sur les côtes anglaises, les habitants assistent consternés à l'arrivée de centaines de migrants

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.