VIDÉO. Octobre rose : le combat d'Audrey Fleurot contre le cancer du sein

DirectLCI
COMBAT - Lundi, la tour Eiffel s'est parée de rose pour marquer le coup d'envoi de la 23ème édition de l'opération Octobre rose, un mois entier consacré à la lutte contre le cancer du sein. Présente pour l'occasion, la comédienne Audrey Fleurot, marraine de l'association "Le Cancer du Sein, Parlons-en !, nous a expliqué son engagement.

A l'occasion du lancement de la campagne de sensibilisation contre le cancer du sein, baptisée Octobre rose, la tour Eiffel s'est parée de rose lundi, à 20h20 précises. Marraine de l'association "Le Cancer du Sein, Parlons-en !", la comédienne Audrey Fleurot était présente pour soutenir la lutte contre cette maladie meutrière.

"Une femme sur huit va développer ce cancer, ça me parait impossible de ne pas se sentir concerné" Audrey Fleurot

La 23ème édition d'Octobre rose sera officiellement lancée le 30 septembre prochain. Chaque année, l'opération sensibilise à cette maladie qui touche un grand nombre de femmes. Une cause que défend avec archarnement  Audrey Fleurot. Connaissant des personnes atteintes d'un cancer du sein dans son entourage a, la comédienne d'Intouchables s'est sentie directement concernée. Être une forme de relais pour essayer de transmettre des informations et débloquer des dons, c'est l'objectif que s'est fixé l'actrice. 

"On a tendance à procrastiner l'examen de la mammographie" Audrey Fleurot

Pour lutter contre le cancer du sein , le dépistage est fondamental. Même si la comédienne souligne qu'une mammographie est "désagréable et fait un peu peur", l'examen permet de sauver de nombreuses vies. Détecté tôt, le cancer se soigne bien neuf fois sur dix, un aspect primordial pour Audrey Fleurot.  Son association prône par ailleurs un examen tous les deux ans, une tâche "pas extrêmement laborieuse" pour l'actrice. 

 

Interrogée d'autre part sur son apparition en Une du magazine "Lui",  où elle avait posé seins nus en mai dernier, l'actrice, amusée, parle d'un engagement féministe global de sa part.  

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter