Osciller entre un régime sain et une alimentation trop riche est mauvais pour l'organisme

Osciller entre un régime sain et une alimentation trop riche est mauvais pour l'organisme
Santé

ALIMENTATION – Surveillez son assiette la semaine et faire n'importe quoi le week-end serait aussi mauvais que de constamment céder aux sirènes d'une alimentation trop riche. Notre microbiote serait le premier à en souffrir.

Du lundi au vendredi vous surveillez de près votre alimentation. Le midi c'est salade et le soir ce sont des petits plats équilibrés préparés avec amour qui sont au menu. Et puis le week-end patatras vous vous lâchez complètement. Pas grave pensez-vous, avec votre discipline de la semaine vous vous en sortez sur le plan nutritionnel ! Il semblerait pourtant que les choses ne s'équilibrent pas aussi facilement.

Une étude parue dans la revue Molecular Nutrition and Food Research, entend démontrer que ce changement brutal dans la façon de s'alimenter est très mauvais pour notre organisme et plus particulièrement pour notre flore intestinale. Cet ensemble de bactéries nous protège contre les agressions extérieures et permet à notre système immunitaire et à notre métabolisme de fonctionner à plein régime.

Des kilos qui s'installent

Or, les trop grands écarts dans un régime alimentaire agressent le microbiote et le rendent plus sensible aux méfaits d'une nourriture trop grasse et trop sucrée. Pour preuves, les auteurs de cette étude ont observé les conséquences de changement d'alimentation chez les rats. Pour cela ils ont fractionné les cobayes en deux groupes. Dans l'un les animaux se nourrissaient sainement toute la semaine et mangeaient en trop grande quantité le week-end. Dans le deuxième groupe la moitié se nourrissait constamment de junk food, l'autre suivait un régime alimentaire adapté.

EN SAVOIR + >> Tout ce que vous devez savoir su la flore intestinale

Au bout de 16 semaines, les scientifiques ont constaté que les animaux soumis à un régime alterné étaient moins gros que ceux qui consommaient uniquement une nourriture trop grasse mais plus lourds que ceux qui maintenaient toute la semaine leurs bonnes habitudes.

Exit le grand écart

Mais le changement le plus surprenant est à observer au niveau de la flore intestinale : le microbiote des rats soumis à un régime en alternance était aussi dégradé que celui des rats qui mangeaient sans cesse une nourriture trop riche. Ainsi les efforts de toute une semaine étaient totalement gâchés par les excès du week-end.

Mais rassurez-vous il existe quand même une bonne nouvelle dans cette étude : en adoptant des habitudes alimentaires plus saines, votre flore intestinale se restaure très rapidement. Enfin personne ne vous demande de vous mettre au régime sec sept jours sur sept. Il n'est pas interdit de se faire plaisir  c'est même recommandé pour une perte de poids saine et efficace mais le plus important est de ne pas faire le yo-yo et de contrôler vos écarts en les prévoyant à l'avance et en sachant s'arrêter. Passer d'un extrême à l'autre agresse votre corps et plus particulièrement votre système digestif. En d'autres termes fuyez les excès et tentez de maintenir une constance dans votre alimentation. Votre corps vous dira merci !

À LIRE AUSSI
>> Un régime pauvre en fibres détruit la flore intestinale 
>>  Trop d'alcool est mauvais pour le système immunitaire  
>> Les antibiotiques impactent fortement la flore intestinale

Sur le même sujet

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent