Oui, les virus sont plus virulents chez ces messieurs

Oui, les virus sont plus virulents chez ces messieurs

DISCRIMINATION – Des chercheurs britanniques montrent que les virus ne touchent pas de la même façon les hommes et les femmes. Ils seraient ainsi plus agressifs avec les premiers.

Cloué au fond de son lit, monsieur est au bord du gouffre : il a un rhume. Le cliché prête à sourire et amuse ces dames. Pourtant, une nouvelle étude britannique suggère que ce ne serait pas que du cinéma. Les travaux, publiés dans la revue Nature Communications, révèlent ainsi que les virus sont plus agressifs avec la gent masculine. L’explication viendrait en fait de l’évolution des virus.

Pour cette étude, les chercheurs de l’université Royal Holloway de Londres (Royaume-Uni) ont ainsi passé au crible un virus en particulier : le HTLV-1. Cette forme de virus est susceptible de provoquer un cancer du sang comme une leucémie. Selon l’Institut Pasteur, 10 à 20 millions de personnes en sont infectées à travers le monde. Le virus sévit particulièrement au Sud-Ouest du Japon, dans les Caraïbes, en Amérique Latine et en Afrique tropicale. Celui-ci se transmet notamment par le sang ou lors des rapports sexuels à risques. Les scientifiques ont ensuite comparé l’impact du virus en fonction des pays, puis des sexes.

Lire aussi

    Un virus favorable aux dames

    Ce qu’il ressort de leurs observations : le virus s’est adapté avec le temps d’une manière plus favorable aux femmes. Et pour cause, elles peuvent le transmettre aux hommes comme aux enfants, donc le virus décide de l'épargner... "Les virus peuvent évoluer de façon à être moins dangereux pour les femmes, explique le Dr Francisco Ubeda, un co-auteur de l’étude au Telegraph. Cela s’explique par le fait qu’ils peuvent être transmis de la mère à l’enfant, par l’allaitement ou lorsqu’elle donne naissance." Le virus opérerait ainsi une sélection naturelle.  

    Une théorie qui se confirme par les faits. Par exemple, la fréquence et la gravité des infections sont sensiblement les mêmes dans les Caraïbes. Mais le constat diffère au Japon. Là-bas, les hommes sont davantage infectés. Pourquoi ? Les chercheurs expliquent qu’au pays du soleil-levant, les femmes sont plus nombreuses à allaiter et le font plus longtemps.  Ainsi, les Japonais sont trois fois plus exposés à l’infection que ces dames. 

    Plus généralement, "il est fort probable que cette virulence se produise aussi pour d’autres types d’infections pathogènes", suppose le Dr Ubeda. Et ce ne serait pas entièrement grâce au système immunitaire féminin. Les hommes et les femmes ne sont donc pas égaux face aux maladies. 

    Lire aussi

      En vidéo

      Avec le Yoga, évitez les rhumes et les sinusites

      Sur le même sujet

      Les articles les plus lus

      EN DIRECT - Covid-19 : Macron appelle les Anglos-Saxons à arrêter de "bloquer" les exportations de vaccin

      "Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

      EN DIRECT - Procès Lelandais : "J'ai dit ce qui s'est passé", conclut l'ancien maître-chien

      Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

      Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

      Lire et commenter

      LE SAVIEZ-VOUS ?

      Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

      Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.