Covid-19 : la circulation du virus accélère, confirme Santé Publique France

Covid-19 : la circulation du virus accélère, confirme Santé Publique France

CHIFFRES - Dans son point hebdomadaire, Santé Publique France pointe une reprise de l'épidémie, relevant un taux d’incidence supérieur à 50/100.000 habitants dans 44 départements.

Une reprise de la circulation virale se confirme en métropole. C'est ce qui ressort du point épidémiologique mis en ligne ce jeudi par Santé Publique France. Selon ce dernier, une nouvelle hausse du taux d’incidence est observée, ainsi qu'une tendance à l'augmentation des nouvelles hospitalisations.

Dans le détail, le taux d’incidence est de nouveau en augmentation depuis la semaine dernière avec 55 nouveaux cas pour 100 000 habitants, soit +14%. "En moyenne, 5 276 cas ont été diagnostiqués par jour. Le taux d’incidence était en augmentation dans toutes les classes d’âge, excepté chez les 20-29 ans (57, -6%). La hausse était modérée chez les 30-39 ans (71, +6%) et plus marquée chez les 60 ans et plus", précise Santé Publique France.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Légère hausse des hospitalisations

Autre source d'inquiétude : le nombre de nouvelles hospitalisations. Celui-ci a légèrement augmenté (1 281, +2%), avec une hausse plus élevée des nouvelles admissions en soins critiques (346, +12%). Au 26 octobre, 6 506 patients Covid-19 étaient hospitalisés, dont 1 062 en soins critiques.

Lire aussi

Autre enseignement de ce point : avec la fin du remboursement systématique des tests, le taux de dépistage, incluant tests antigéniques et PCR (autotests exclus), a fortement diminué (-21%) pour atteindre 3 147/100 000 habitants. "Cette baisse était observée dans toutes les classes d’âge, à l’exception des moins de 20 ans chez qui le taux de dépistage est resté stable", ajoute l'autorité.

Par ailleurs, toutes les infections au Covid-19 sont liées au variant Delta en France, indique Santé Publique France dans un communiqué publié vendredi. "Le variant Delta représente 100% des virus circulant en France", relève le document, qui précise que le variant a été identifié dans toutes les données de séquençage lors d'enquêtes fin septembre et début octobre en France métropolitaine et Outre-Mer. "Delta est aussi largement dominant à l'échelle internationale", poursuit le communiqué.

Quant au sous-variant du Delta, baptisé AY.4.2 et apparu au Royaume-Uni, il "fait l’objet d’un suivi renforcé au niveau international et en France", ajoute Santé Publique France, bien qu'"en France métropolitaine, ce sous lignage AY.4.2 a été détecté de manière très faible", précise-t-elle, avec seulement "19 séquences ayant ce profil" identifiées. 

Près de 17% des plus de 65 ans ont reçu une dose de rappel

"Toute augmentation récente et rapide d’un variant par rapport à l’ensemble des autres souches virales circulantes est un signal à suivre de près, car elle peut être liée à une compétitivité accrue (transmissibilité augmentée, échappement à l’immunité post-vaccinale)", met en garde l'institution. Mais si les autorités britanniques suivent de près ce sous-variant, "à ce stade rien n’indique" que la reprise épidémique observée récemment outre-Manche "soit uniquement due à la diffusion du variant AY.4.2", ajoute-t-elle. 

Côté vaccination, de plus en plus de Français ont franchi le pas. "Au 26 octobre, 76,2% de la population avait reçu au moins une dose de vaccin et 74,3% était complètement vaccinée. Parmi les 65 ans et plus, 16,9% avaient reçu une dose de rappel", estime Santé Publique France.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Covid-19 : "une dizaine" de cas possibles du variant Omicron en cours d'analyse en France

EN DIRECT - Crise des migrants : un avion de Frontex va surveiller la Manche "jour et nuit" à compter de mercredi

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

Affaire Hulot : Matthieu Orphelin, porte-parole de Yannick Jadot, "mis en retrait" de la campagne d'EELV

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.