Le Covid-19 entraîne trois fois plus de décès que la grippe saisonnière, selon une étude

Dès le début de l'épidémie, le coronavirus était considéré par certains comme une grippette. Neuf mois se sont écoulés. Un recul suffisant pour faire un premier bilan sur une éventuelle surmortalité. Le Covid-19 a-t-il tué plus que la grippe ?

MALADIES - Une étude réalisée par l'Inserm et le CHU de Dijon révèle que le coronavirus entraîne également davantage d'admissions en réanimation que la grippe saisonnière classique.

Le Covid-19 n'est décidément pas une "grippette", comme certains l'ont dit au début de la pandémie. Le virus fait trois fois plus de morts à l'hôpital que la grippe saisonnière classique, selon une étude française publiée vendredi. Celle-ci, publiée dans la revue médicale The Lancet Respiratory Medicine, se base sur les données de plus de 135.000 patients français, soit 89.530 hospitalisés pour le Covid-19 en mars et avril 2020 et 45.819 hospitalisés pour la grippe entre décembre 2018 et février 2019.

Toute l'info sur

La France face à une 3ème vague d'ampleur

"Le Covid-19 est bien plus grave que la grippe"

Le taux de décès des patients atteints du Covid-19 a été trois fois plus élevé que celui des patients touchés par la grippe: 16,9% pour les premiers (plus de 15.000 morts sur 89.500 malades) contre 5,8% pour les seconds (plus de 2.600 morts sur 45.800 malades).

"Notre étude est la plus vaste à ce jour à comparer les deux maladies et confirme que le Covid-19 est bien plus grave que la grippe", commente dans un communiqué l'une des auteurs, la Pr Catherine Quantin du CHU de Dijon, chercheuse à l'Inserm. "Le fait que le taux de décès du Covid soit trois fois plus élevé que celui de la grippe saisonnière est particulièrement frappant quand on sait que la grippe de l'hiver 2018-2019 a été la pire de ces cinq dernières années en France pour le nombre de morts", a-t-elle ajouté.

Moins d'enfants hospitalisés pour le coronavirus que pour la grippe

L'étude montre aussi que les patients hospitalisés pour Covid-19 ont davantage été admis en réanimation/soins intensifs : 16,3% d'entre eux ont dû être traités dans ces services réservés aux cas les plus graves, contre 10,8% pour ceux atteints de la grippe.

De même, le séjour en réanimation était plus long pour les patients Covid que pour les malades de la grippe (15 jours contre huit jours). En outre, il y a eu moins d'enfants et d'adolescents hospitalisés pour le Covid-19 que pour la grippe. Cette classe d'âge représentait 1,4% du total des patients dans le premier cas et 19,5% dans le second.

Le nombre d'hospitalisations pour la grippe peut-être sous-estimé

Pendant les périodes retenues, les chercheurs ont relevé trois décès d'enfants de moins de cinq ans dus au Covid-19, et 13 dus à la grippe. Toutes ces données ont été tirées d'une base administrative, le Programme de médicalisation des systèmes d'information (PMSI), couvrant à la fois les hôpitaux publics et privés.

Lire aussi

Les auteurs notent toutefois une limite possible à leur étude : les politiques de test pour la grippe sont sans doute variables d'un hôpital à l'autre, alors que celles du Covid-19 sont davantage standardisées, ce qui peut conduire à sous-estimer le nombre de malades hospitalisés pour la grippe. De plus, on ne peut pas dire si la grippe saisonnière de 2018-19 est représentative de toutes les saisons grippales en termes de mortalité.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Déconfinement : les pistes du gouvernement

EN DIRECT - Covid-19 : 30.472 personnes hospitalisées, 5914 patients en réanimation

VIDÉO - La directrice de la pharmacovigilance danoise s'évanouit en pleine conférence de presse

Résistance au vaccin, circulation en France, létalité : 3 choses à savoir sur le variant brésilien

100.000 morts du Covid en France : quel est le profil des victimes ?

Lire et commenter