Paris : l'hôpital Saint-Antoine lance un appel aux dons de selles contre une rémunération de 50 euros pour aider à la recherche

Paris : l'hôpital Saint-Antoine lance un appel aux dons de selles contre une rémunération de 50 euros pour aider à la recherche

Santé
DirectLCI
SANTÉ - Dans un tract posté sur Facebook, l'hôpital parisien Saint-Antoine a fait un appel aux dons de selles en échange d'une rémunération de 50 euros. Le but est d'étudier les bienfaits de "la transplantation de selles dans une maladie inflammatoire de l'intestin".

Voici un don qui devrait intéresser de nombreux Français. Sans la moindre perfusion effrayant les allergiques à la piqûre, l'hôpital parisien de Saint-Antoine propose de faire don de ses selles, en échange d'un chèque de 50 euros. "Nous recherchons des donneurs de selles. Vous êtes, âgé(e) de 18 à 49 ans, affilié à un régime de sécurité sociale française, en bonne santé (absence de traitement, sauf contraception)" précise l'annonce, postée sur un groupe privé sur Facebook.


"Nous cherchons des volontaires sains pour réaliser un don de selles dans le cadre de l'étude REBALANCE-UC qui porte sur l'évaluation de la transplantation de selles dans une maladie inflammatoire de l'intestin, la rectocolite hémorragique. (...) Vous serez indemnisé(e) d'un montant de 50 euros par don", poursuit le document de l'assistance publique des hôpitaux de Paris.

La transplantation de selles, aussi appelée transplantation de microbiote fécal (TMF), date du IVe siècle, quand la Chine l'utilisait pour traiter les intoxications alimentaires et diarrhées sévères. Cette pratique, qui s'effectue par sonde nasaux-gastrique ou par coloscopie, a eu un regain de popularité ces dernières années, notamment après la publication d'études prouvant son efficacité. La greffe fécale pourrait notamment soigner la maladie de Crohn ou encore la malnutrition.


Si souhaitez participez à cette étude, il suffit de contacter le Centre de recherche clinique de l’est parisien de l’hôpital Saint-Antoine au 01 71 97 04 55 ou par mail à crcest.rebalance.urcest@aphp.fr.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter