Pass sanitaire : le Haut Conseil de la santé publique favorable à son extension aux écoles

Pass sanitaire : le Haut Conseil de la santé publique favorable à son extension aux écoles

COVID - Dans un avis sur "la mise en œuvre d’une éventuelle obligation vaccinale", le Haut Conseil de Santé Publique recommande que le pass sanitaire soit également présenté à l’entrée des établissements scolaires. Un élément absent du projet de loi.

Avec le projet de loi préparé par le gouvernement, le pass sanitaire deviendra un peu plus un outil du quotidien. En s’étendant dès mercredi 21 juillet aux lieux de culture ou de loisirs comme les salles de sport dès lors qu’ils rassemblent plus de 50 personnes, le document doit contribuer à rendre la vaccination l’option numéro 1 pour les Français. Nouvelle étape en août où il deviendra obligatoire pour aller au restaurant, au café ou pour prendre le train. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

Le pass sanitaire "doit être largement utilisé"

Des mesures prises en urgence par le gouvernement et auxquelles les organes consultés se sont dit favorables, comme le Conseil d’Etat à l’exception du cas des centres commerciaux. Dans un avis requis par le Sénat, le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) a lui aussi considéré que "le pass sanitaire doit être largement utilisé pour diminuer les risques de contamination tout en permettant aux personnes vaccinées de retrouver progressivement des activités professionnelles, culturelles et de loisirs". 

Se penchant sur "la mise en œuvre d’une éventuelle obligation vaccinale contre le Covid-19", l’instance chargée de conseiller le ministère de la Santé est allée plus loin en recommandant la présentation du pass à l’école. Ou en tout cas, "son utilisation doit être étudiée lors de la reprise des cours dans les établissements scolaires et universitaires pour limiter la contamination dans ces lieux collectifs", juge le HCSP. La question de l’ouverture des écoles fut au long de l’année un réel motif de débats puisque l’ampleur des contaminations entre élèves, en particulier chez les plus petits, n’est pas établie à ce jour.

45,7% des Français vaccinés

Le Haut Conseil s’aligne aussi sur une obligation de vaccination des soignants "au motif qu’elle remplit les critères précédemment définis" par lui-même tout en considérant que "la vaccination constitue de très loin le moyen le plus efficace à moyen et à long terme (…) du retour rapide à une vie sociale et économique acceptable". À noter que 45,7% des Français ont été totalement vaccinés contre le Covid en date du 19 juillet, selon les chiffres du ministère de la Santé.

Lire aussi

Le projet de loi étendant le pass sanitaire à ces nouveaux lieux publics pourrait être voté à l’Assemblée dès vendredi 23 juillet. Concrètement, le pass sanitaire tel que décidé par le gouvernement peut comprendre la preuve d’une vaccination complète sept jours après la seconde dose, celle d’une infection de moins de trois mois via un test positif ou bien la production d’un test négatif au Covid.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le plan blanc déclenché en Corse par l'Agence régionale de santé

VIDÉOS - Vaccin : les réponses d'Emmanuel Macron aux questions des jeunes sur Instagram et TikTok

Vacances : à quoi ressemble un camping de luxe dans le Sud de la France ?

EN DIRECT - JO de Tokyo : l'escalade et le volley français permettent aux Bleus de rêver de médailles

VIDÉO - Les vaccinés, aussi contagieux que les non-vaccinés ? Les précisions du Pr Bréchot

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.