Le Bisphénol A classé comme substance extrêmement préoccupante par l'Union européenne

Santé

SANTÉ - Deux ans après son interdiction dans les contenants alimentaires en France, l'Union européenne reconnaît enfin que le Bisphénol A est un produit chimique extrêmement préoccupant en raison de ses propriétés de perturbateur endocrinien.

Longtemps présent dans les biberons, les conserves ou les canettes, parmi tant d'autres exemples, le bisphénol A, aussi appelé BPA, vient de rejoindre la liste des substances extrêmement préoccupantes établie par l'Agence européenne des produits chimiques (Echa), annonce ce vendredi 16 juin 2017 l'Agence française de sécurité sanitaire (Anses), qui avait réclamé cette reconnaissance en février 2017. 

Utilisé depuis plus de 50 ans dans l'industrie du plastique

Ce sont ses propriétés de perturbateur endocrinien pour la santé humaine qui lui valent d'intégrer ce classement. En clair, le BPA est capable d'interférer dans le système hormonal qui régule les mécanismes de la croissance, de la puberté, du sommeil, entre autres. Cette substance utilisée depuis une cinquantaine d'années dans l'industrie du plastique notamment est interdite en France depuis janvier 2015 dans tous les contenants alimentaires et les ustensiles de cuisine. 

En vidéo

Les perturbateurs endocriniens

Lire aussi

En dépit de cette mesure, certains produits commercialisés dans l'Hexagone continuent de contenir du BPA à très faible dose. L'intégration ce cette substance à la liste des autorités sanitaires européennes implique que les industries devront désormais mentionner sa présence dans les articles fabriqués et importés. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter