Perturbateurs endocriniens : savoir lire entre les lignes des étiquettes

Santé
POLLUANTS CHIMIQUES - Les produits d'hygiène comme les produits de beauté et les cosmétiques contiennent de nombreuses substances dangereuses pour votre santé. Voici nos conseils pour les identifier.

Shampoing, gel douche, vernis, déodorant, crème pour le visage... Ce jeudi 7 avril, le magazine "Envoyé Spécial" de France 2 menait l'enquête sur les perturbateurs endocriniens présents dans nos produits de tous les jours.

Sur une douzaine de femmes qui ont accepté de faire analyser leurs cheveux dans un laboratoire luxembourgeois, entre 20 et 30 perturbateurs ont été retrouvés. Parmi eux, des pesticides interdits depuis 15 ans comme le PNP. Preuve qu'on les accumule sans jamais les éliminer. D'où l'importance de les débusquer avant. Mais on ne va pas se mentir, ce n'est pas si facile de déchiffrer une étiquette. On vous donne quelques conseils.

Quelques règles à connaître
L'étiquette d'un produit de beauté doit faire mention de sa fonction, de ses précautions d'emploi, de son volume et sa date de conservation après l'ouverture.

Pour la liste des ingrédients, sachez qu'ils sont mentionnés dans un ordre décroissant. La mention "aqua" apparaît souvent en premier, la majorité des crèmes étant composées d'eau.

A noter : les produits écrits en latin sont les plus naturels.

Les substances à éviter
Si aucune étude ne démontre à partir de quel pourcentage les substances peuvent être nocives ni à quel point, le mélange de plusieurs d'entre elles laissent des traces sur l'organisme. Parmi elles, on évite :

le benzophénone 1 et 3 : il est surtout présent dans les vernis et les parfums.

le triphényl phosphate : dans les vernis et dans les produits de coloration pour cheveux entre autres.

les phtalates : on les retrouve dans les vernis à ongles, les parfums... Sa mention : "diethyl phtalate"

les parabens : ce sont des conservateurs suspectés d'être des allergènes et cancérigènes. Pour les identifier, on repère les mots avec paraben comme le "methylparaben" ou les mots qui se finissent en -zoate.

le methylisothiazolinone : il est notamment présent dans les crèmes pour visage et laits pour le corps. C'est l'alternative au paraben pour les fabricants mais il n'en est pas moins dangereux.

A noter : les produits cosmétiques vendus en parapharmacie sont eux aussi susceptibles de contenir des perturbateurs endocriniens, même avec la mention "hypoallergéniques"

Pour mieux s'y retrouver : l'UFC-Que Choir a dressé une liste des produits dans lesquels il a retrouvé des traces des perturbateurs endocriniens.

EN SAVOIR + >>  Perturbateurs endocriniens : 3 conseils pour limiter votre exposition

Et les produits bio ?
Là encore, il faut prendre le temps de lire l'étiquette. Ce n'est pas parce qu'ils sont plus chers qu'ils sont sains. Une crème bio peut l'être à 10% ou à 90%. Plus le pourcentage d'ingrédients bio est élevé, plus l'article est naturel.

Quels sont les effets sur la santé ?
Les perturbateurs endocriniens s'attaquent au cerveau, à la thyroïde, au pancréas et même aux cellules reproductrices (ovaires et testicules). Ils atteignent aussi le fœtus. Une femme enceinte peut donner naissance à un bébé souffrant d'une malformation parce qu'elle a été exposée à des polluants chimiques.

Pour éviter ces problèmes de santé, nul besoin de bannir tous les produits d'hygiène. Mais soyez vigilants et préférez ceux moins concentrés en substances nocives. En cas de doute, n'hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

EN SAVOIR +
>> 
Pour votre santé, arrêtez de tartiner ces produits sur votre peau >>  Déodorant, dentifrice, shampooing : repérez les substances chimiques indésirables
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter