Peur, dégoût, colère : une carte du corps selon nos émotions

Peur, dégoût, colère : une carte du corps selon nos émotions

DirectLCI
SANTE - Des chercheurs ont récemment mis au point une carte des zones corporelles activées en fonction d'émotions spécifiques comme la colère, la peur, le dégoût, le bonheur, la tristesse et la surprise.

Que ressent-on physiquement lorsque l'on est amoureux, triste ou en colère ? Voilà la question que ce sont posés des chercheurs finlandais de l'université d'Aalto qui ont établi une véritable carte corporelle des émotions. Leurs travaux publiés dans la revue PNAS montrent comment le corps et ses différentes zones réagissent à un sentiment précis (colère, tristesse, bonheur, mépris, honte, amour…) et ce quelle que soit la personne.

Pour parvenir à ce résultat, les chercheurs ont fait appel à 700 participants. Ces derniers ont été soumis à des stimuli comme photographies ou vidéos censées éveiller une émotion particulière (14 émotions ont été testées). Sur un schéma de silhouette humaine, les volontaires devaient ensuite colorier les parties de leur corps qui réagissait. En rouge lorsque les sensations augmentaient, en bleues lorsqu'elles étaient faibles.

Le corps selon la tristesse, le dégoût ou le bonheur

Résultat : les silhouettes cartographiées montrent que chaque type d’émotion active des parties du corps bien précises. Les émotions primaires comme la colère, l'anxiété et la peur stimulent la poitrine et le visage quand la tristesse et la honte entraînent une baisse d’activité sensorielle dans les membres inférieurs. D'autre part, le dégoût et le mépris sont associés au système digestif et à la gorge. A noter que seul le bonheur est l'émotion qui se "reflète" dans l'ensemble du corps.

"Nous avons été surpris de constater qu'à chaque émotion correspondait une combinaison précise de sensations, et que celle-ci était reproduite spontanément par la majorité des participants", explique au Figaro le Pr Nummenmaa, principal auteur de l'étude. Les chercheurs estiment que cette cartographie pourrait à terme aider les médecins à mieux comprendre les troubles de l'humeur comme la dépression. Le diagnostic et le traitement seront ainsi plus faciles à établir.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter