Plus d'hommes choisissent la vasectomie... à cause de la crise ?

Plus d'hommes choisissent la vasectomie... à cause de la crise ?
Santé

STÉRILE – La crise vous touche jusque dans vos décisions intimes. Aux Etats-Unis, la récession aurait ainsi conduit à une augmentation du taux d'hommes se tournant vers la vasectomie. Explications.

Des chercheurs ont tenté de savoir si la crise économique avait engendré une augmentation de la proportion d'hommes se tournant vers la vasectomie . Pour cela, ils ont passé en revue des données statistiques de l'enquête NSFG (National Survey for Family Growth) et ont analysé les réponses de 8987 hommes de plus de 18 ans. Résultat : les hommes ayant vécu la crise (décembre 2007-juin 2009) sont 1,28 fois plus enclins à se tourner vers cette méthode de contraception masculine, qui est définitive et irréversible.

Désir d'enfant

La vasectomie n'est pas pour autant devenue une méthode de contraception populaire : 4,4% des hommes interrogés avaient subi cette intervention chirurgicale, contre 3,9% avant la crise. Les chercheurs estiment toutefois que 150.000 à 180.000 Américains de plus ont été opérés chaque année pendant la récession.

Pourtant, ils étaient toujours aussi nombreux à vouloir des enfants (environ 68%). Seulement, ils souhaitaient en avoir moins. Avant la crise, 46% voulaient avoir un seul enfant, contre 51,8% après. Ceux désirant quatre enfants sont passés de 7,8% à 2,4%.

Temps plein et couverture maladie

L'étude ne met en avant qu'une corrélation, pas une relation de cause à effet entre la crise et le recours à la vasectomie. Mais les chercheurs mettent en avant des considérations financières qui pourraient influencer le désir d'enfant, comme la baisse du pourcentage d'hommes travaillant à temps plein (56,5% contre 66% avant la crise) et de ceux bénéficiant d'une couverture maladie (69,1% contre 72,1%).

Des points que relève également Christine Castelain Meunier, sociologue au CNRS : "L'éducation d'un enfant aux États-Unis coûte très cher. Les attentes des Américaines à l'égard de leur conjoint en termes de salaires et de couverture maladie sont très élevées. Et les Américains ont aussi conscience des revendications des femmes au sujet de la pension alimentaire en cas de séparation."

Contraception asymétrique

La sociologue fait l'hypothèse que cette propension à l'intervention chirurgicale pourrait correspondre à "une recherche de contrôle de sa sexualité, face à une asymétrie de la contraception". Le professeur Stéphane Droupy, urologue au CHU de Nîmes et responsable du comité Andrologie de l' Association française des urologue s, a quant à lui remarqué une augmentation de la fréquence des vasectomies depuis trois ans. En 2010, 1961 Français y ont eu recours, puis 2323 en 2012 et 3155 en 2013.

Mais il relie davantage cette augmentation à la campagne du ministère de la Santé sur les moyens de contraception qu'à la crise économique : "La plupart du temps, les hommes cherchent à prendre en charge la contraception parce que leur femme a une contre-indication à la contraception hormonale ou a eu une grossesse sous stérilet."

EN SAVOIR + >> Les Français font moins d'enfants, et plus tard

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent