Pollution : 3 réflexes à adopter pour améliorer la qualité de son air intérieur

Pollution : 3 réflexes à adopter pour améliorer la qualité de son air intérieur

POLLUTION INTÉRIEURE - En France, on évalue à 20.000 le nombre de décès liés à la pollution de l'air intérieur. Metronews fait le point avec le Dr Fabien Squinazi pour vous apporter des conseils afin de limiter son exposition à ces ennemis invisibles.

Chaque jour, nous respirons près de 10.000 litres d'air. Or, sans le savoir, nous mettons notre vie en danger. Au moins 20.000 personnes meurent de manière prématurée chaque année, uniquement à cause de la pollution de l'air intérieur. "Aujourd'hui, c'est l'une des premières causes de mortalité en France, avec près de 28.000 nouvelles pathologies par an", explique à metronews le Dr Fabien Squinazi, ancien directeur du laboratoire d'Hygiène de la Ville de Paris, membre du Conseil scientifique de l'Observatoire de la qualité de l'air intérieur.

"L'air que nous respirons dans nos intérieurs est jusqu'à huit fois plus pollué qu'à l'extérieur", souligne le praticien. Cette pollution chimique invisible est d'origine diverse, elle provient à la fois de l'intérieur (tabac, produits ménagers, meubles, peinture, bougies parfumées, etc.) et de l'extérieur via le système d'aération (particules fines). "Elle est responsable en grande partie de l'augmentation des cas de pathologies allergiques et respiratoires, comme l'asthme, ou encore de maladies cardiovasculaires et des cancers", reprend le médecin.

Des solutions existent pour améliorer son air intérieur

Alors que les logements neufs sont aujourd'hui de mieux en mieux isolés en raison des nouvelles normes d'économie d'énergie, "la nécessité de limiter son exposition à ces agents polluants devient essentielle, et des solutions existent", assure le Dr Fabien Squinazi. À l'heure actuelle, un futur asthmatique naît en France toutes les dix minutes. Alors, mieux vaut être prudent à l'avenir ! Voici 3 réflexes à adopter pour améliorer la qualité de votre air intérieur.

EN SAVOIR + >>  La pollution intérieure coûterait 19 milliards d'euros par an

Retardez le moment de faire votre lit
Le matin, il y a deux sortes de personnes dans ce monde : ceux qui ne peuvent pas commencer la journée sans faire soigneusement leur lit, et les autres pour qui laisser son lit en désordre est avant tout une économie de temps. A en croire le Dr Squinazi, si vous êtes dans la seconde catégorie, cela pourrait même avoir des bienfaits pour votre santé. La raison ? Les acariens, ces petites bestioles microscopiques qui déclenchent de l'asthme et des allergies chez certaines personnes.

Environ 1,5 million de ces bestioles microscopiques ont élu résidence dans votre lit, se nourrissant de vos vieilles cellules de peau. "Ils profilèrent lorsqu'ils sont dans un environnement chaud et humide, comme celui d'un lit soigneusement fait, explique le médecin. En revanche, ils se dessèchent lorsque la couverture est en vrac." En outre, la chambre est la pièce où nous passons le plus de temps, et "acariens et moisissures font bon ménage", note le médecin. il est donc recommandé de changer de literie et d'aspirer le matelas toutes les semaines.

Optez pour des produits étiquetés "A+"
Gare au Formaldéhyde ! Ce gaz incolore à l'odeur âcre appartient à la famille des composés organiques volatiles (COV). "C'est l'un des polluants les plus nocifs de la maison, reprend le Dr Squinazi. Irritant les yeux, le nez et la gorge, le formaldéhyde peut augmenter le risque d’asthme chez les enfants et la sensibilité aux allergènes respiratoires. De plus, il est classé cancérogène certain pour l’homme depuis 2004."

EN SAVOIR + >> Vos meubles peuvent être dangereux pour votre santé

Il est émis par de produits dédiés à la construction, la décoration ou l'ameublement. On le trouve notamment dans la fumée de tabac, les bougies parfumées, le bois agglomérés (meubles, parquets,...), les cosmétiques, les produits d'entretien et de bricolage (peinture, colle, vernis), ainsi que dans les matériaux d'isolation. En 2012, les autorités ont mis en place un étiquetage sur les émissions en polluants volatils. Le niveau d’émission du produit est indiqué par une classe allant de "A+" (très faibles émissions) à "C" (fortes émissions). "Pour limiter le risque au maximum, il est conseillé de privilégier les produits étiquetés A+", estime me Dr Squinazi.

Aérez matin et soir son intérieur
Adopter ce réflexe est essentiel pour renouveler l'air intérieur et limiter la présence des agents polluants. "Aérez votre habitation 10 à 15 minutes matin et soir et en toute saison, et en particulier lors d’activités polluantes du type bricolage, cuisine, ménage, etc.. Attention également à vérifier le bon fonctionnement de la ventilation mécanique. "Oubliez les fausses solutions, comme par exemple les plantes dépolluante, il suffit de modifier quelques habitudes de vie pour améliorer significativement la qualité de l'air intérieur", souligne le médecin.

On ne fume plus dans les bars, dans les transports ou encore au bureau. Du coup, on se retranche sur son logement. Et pourtant, les effets sur la santé sont catastrophiques. "La fumée du tabac contient près de 4000 substances polluantes, dont au moins 40 sont considérées comme cancérogènes, relève le Dr Squinazi. Et il suffit d'une seule cigarette pour exposer tout son entourage, car le polluant, lui, reste fixé sur les textiles pendant plusieurs jours, et il peut ainsi revenir à tout moment dans votre environnement intérieur."

Pour les plus prudents : investissez dans un système d'épuration d'air. Il faut compter aux alentours de 500 euros. "Si vous investissez dans ce type d'équipement, privilégiez les modèles à filtres plutôt que les éléments pouvant générer des sous-produits de réactions toxiques (formaldéhyde, ozone) tels que certains appareils à photo-catalyse ou à champ électrique, suggère le Dr Squinazi. Mais ce n'est pas impératif, en adoptant ces réflexes et en modifiant votre comportement, vous ferez déjà beaucoup de bien à votre santé."

EN SAVOIR + >>  L'air d'un logement sur deux est pollué en France

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "The Voice All Stars" : Louis Delort, Manon, Anne Sila, Amalya, Terence et MB14 filent en finale

VIDÉO - Royaume-Uni : la désillusion des pro-Brexit face aux pénuries et au manque de main d’œuvre

Gare du Nord : un mort et un blessé dans un accident, des passagers bloqués une partie de la nuit

Deux navires de guerre russe et américain frôlent l'incident en mer du Japon : "Un acte inadmissible"

"The Voice All Stars" : ces 6 talents qu’on aimerait voir en finale

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.