Pollution : un Parisien inhale l'équivalent de la fumée de 183 cigarettes par an

Santé
DirectLCI
SANTE - Selon une étude de l'association Transport et Environnement publiée vendredi 10 août, la pollution de l'air impacte aussi fortement les poumons qu'une faible consommation de cigarettes.

Paris, capitale du tabagisme passif ? Une étude de l'association Transport et environnement (ATE), publiée vendredi 10 août dans Le Parisien, met en lumière l'impact sur la santé de la pollution en ville. Bilan : un touriste qui passe quatre jours à Paris inhale ainsi l'équivalent de deux cigarettes.


Pour une personne résidant à Paris, l'impact ne bouge pas, avec une moyenne d'une cigarette ingurgitée tous les deux jours : selon les résultats d'ATE, un Parisien respire en effet l'équivalent de 183 cigarettes sur une année, soit un peu plus de neuf paquets de cigarettes industrielles.

En vidéo

Environnement : comprendre le pic de pollution à paris

Mauvaise nouvelle pour le tourisme ?

Si la pollution dans la capitale française n'est guère surprenante, l'enquête montre que ses concurrentes ne font pas mieux en la matière. Au contraire. L’exposition pour un séjour de quatre jours est plus forte à Londres (2,75 cigarettes), à Milan (trois cigarettes) à Istanbul et à Prague (4 cigarettes). Toujours selon l’étude, seuls Barcelone et Dublin font mieux avec "seulement" une cigarette ingurgitée en quatre jours de séjour sur place.


Cette étude représente malgré tout potentiellement une mauvaise nouvelle pour le tourisme parisien. "Les touristes sont de plus en plus sensibles à cette problématique quand ils choisissent une destination car ils ne veulent pas mettre en péril leur santé, souligne Jens Muller. Certains ont par exemple renoncé à se rendre dans de grandes villes chinoises comme Hong Kong ou Pékin à cause de la pollution", a expliqué au Parisien Jens Muller, coordinateur des dossiers qualité de l’air au sein de l’ONG Transport et Environnement.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter