Pomme de terre : un atout contre le cancer de l'estomac

Pomme de terre : un atout contre le cancer de l'estomac

DirectLCI
PRÉVENTION – Une étude menée par des chercheurs chinois révèle qu'en matière de prévention du cancer de l'estomac, les légumes blancs (et donc la pomme de terre) seraient un bouclier très efficace.

En matière de prévention du cancer, en règle générale, on savait déjà que les fruits et légumes étaient nos meilleurs alliés. Et là, pas de jaloux, car il semblerait que même les végétaux les plus controversés aient des effets positifs sur notre santé.

Ainsi, selon une étude chinoise menée par des scientifiques de l'université de Zhejiang, en matière de prévention du cancer de l'estomac , la pomme de terre pourrait avoir un effet protecteur. Oui vous avez bien lu, la pomme de terre, celle que l'on stigmatise souvent pour sa plus ou moins haute teneur en calorie ou son index glycémique élevé.

33% de risques en moins pour les consommateurs de légumes blancs

Pour établir ces théories, les chercheurs ont croisé les résultats de 76 études menées aux Etats-Unis, en Europe ou encore en Asie. Au total, ce n’est pas moins de 6.316.385 sujets qui ont donc été ainsi étudiés sur 11 ans. C'est donc, à ce jour, la plus vaste étude portant sur les liens entre alimentation et cancer de l'estomac.

Au regard de leurs observations il n'y a pas d'incidence directe entre la consommation générale de légume et le cancer de l'estomac. En revanche, la pomme de terre, mais aussi les légumes blancs, tels que le céleri, le chou, fleur, l'endive et le poireau réduiraient de 33% le risque de développer la maladie.

EN SAVOIR + >> Des extraits de brocoli contre le cancer

La pomme de terre est très riche en vitamine C

"La pomme de terre on aurait tort de s'en priver, nous explique Maxime Mésségué, diététicien. Dans le cadre d'une alimentation équilibrée manger des féculents à chaque repas est important." Et pour ceux qui la diabolisent à cause de l'amidon qu'elle contient et donc de son index glycémique potentiellement élevé, là aussi c'est une erreur. "A partir du moment où la pomme de terre est consommée en quantité raisonnable (200 grammes environs) et qu'elle est accompagnée de légumes elle ne pose pas de problème."

EN SAVOIR + >> Etre végétarien diminue le risque de cancer coloréctal

Toutefois il convient de veiller à la façon dont elle est préparée. Ainsi aux fritures et autres plat en sauce on préférera la cuisson vapeur ou à l'eau. "Cuisinée au four avec sa peau cela en fait en aliment très intéressant sur le plan nutritionnel car riche en fibres, en minéraux et en vitamine C." 

Parmi les aliments qui pourraient constituer des facteurs aggravants en matière de cancer de l'estomac, on trouve sans surprise la viande transformée de manière industrielle, l'alcool et les aliments riches en sel ainsi que le tabac. Avec environ 9000 nouveaux cas par an, le cancer de l'estomac se situe au cinquième rang des cancers en France. Le nombre de malades a toutefois diminué au cours des vingt dernières années. L'âge moyen des personnes diagnostiquées est en moyenne de 70 ans et touche les hommes dans 6 cas sur 10.

À LIRE AUSSI
>> L'OMS classe la viande rouge et les charcuteries comme cancérogènes >> L'étude défaillante de l'OMS selon Jean-Michel Cohen >> Le barbecue favoriserait le cancer du rein

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter