Pouce et tétine : pourquoi il faut arrêter de les sucer avant quatre ans

Pouce et tétine : pourquoi il faut arrêter de les sucer avant quatre ans

ENFANTS - Si le pouce et la tétine sont appréciés par les bébés comme par les parents pour calmer les pleurs et favoriser l'endormissement, des orthodontistes mettent en garde contre ces techniques qui entraînent à termes des effets néfastes à plusieurs niveaux.

Pouce ou tétine ? A cette question que se posent des milliers de parents, des orthodontistes répondent que le plus important est d'inciter les enfants à arrêter le plus tôt possible, au plus tard à 3 ou 4 ans."Ils ont tous les deux des effets sur les dents, les mâchoires et le sommeil de l'enfant, et plus la succion est tardive, plus les conséquences seront importantes", souligne le Dr Edith Lejoyeux, membre de la Fédération française d'orthodontie (FFO) qui a lancé une campagne à destination du grand public.
Dans la plupart des pays occidentaux, la tétine, apparue dans les années soixante, a largement supplanté le pouce ces dernières années : trois quarts des jeunes enfants d'Europe de l'ouest en possèdent au moins une. En France, le pouce n'est plus utilisé que par 13 % des enfants qui ont besoin de sucer, contre 80 % qui ont recours à une tétine et 7 % à un doudou. Cet intérêt disparaît progressivement dès 10 mois, un âge à partir duquel il est possible d'intervenir pour éviter que les deux ne deviennent une "addiction".

Le palais, la mâchoire, et la gorge affectés


C'est à partir de 4 ans qu'on voit les effets sur la position des dents, des mâchoires , mais aussi sur la déglutition ou le langage", note le Dr Jean-Baptiste Kerbrat, orthodontiste à Rouen. Il ajoute que le pouce, comme la tétine, conduit à respirer par la bouche, "ce qui peut entraîner un palais trop étroit et des dysfonctionnements maxillaires, et aussi des troubles du sommeil et des problèmes ORL". Mais le Dr Lejoyeux relève que "certains ne développent aucune anomalie même après l'avoir sucé pendant des années".

Pour tous les autres, des traitements efficaces existent comme des dispositifs pour élargir la mâchoire supérieure ou des gouttières amovibles mais ils durent souvent longtemps. "Pour aider les enfants à arrêter, l'important est de ne pas brusquer l'enfant et de choisir le "bon moment" (anniversaire, déménagement, rentrée scolaire)", conseille le Dr Frédérique Aloé-Tavernier, orthodontiste à Chaville. Elle suggère notamment de ne pas faire sortir la tétine de la chambre et de ritualiser son arrêt avec une petite fête.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - La Chine reconnaît que le variant Omicron va compliquer l'organisation des JO d'hiver à Pékin

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

Covid-19 : "Il est légitime de prendre des précautions" face au variant Omicron, explique le Pr Alain Fischer sur LCI

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.