Pour combattre la sinistrose de l’hiver, faites comme les Danois, vivez le "hygge"

Pour combattre la sinistrose de l’hiver, faites comme les Danois, vivez le "hygge"
Santé

COCOONING – Deux livres viennent de paraître sur le "hygge", art de vivre danois difficilement traduisible, qui englobe bien-être, détente et pleine conscience. Une recette des petites bonheurs simples facile à appliquer, surtout pendant le plus morose des mois de novembre.

Des études très sérieuses placent le Danemark au sommet du palmarès des pays les plus heureux au monde. Pas mal pour une petite nation où les habitants aiment blaguer : "J’adore l’été au Danemark. C’est mon jour préféré de l’année." Certes, la météo y est lugubre la plupart du temps, mais l’organisation de sa société fait ce qu'il faut pour prévenir le burn out, les inégalités, et ériger le bien-être de la nation en programme politique. Sans oublier ses excellentes séries et son design d'exception. 

Le Danemark a surtout inventé le "hygge" En franglais, on dirait "cocooning". Il s’agit d’instants de vie arrachés au quotidien, pour se relaxer en profondeur dans un environnement douillet. Ses principes tiennent en deux pages, qui peuvent sembler simplistes mais se révèlent pleins de bons sens. Deux livres les détaillent, non sans éviter les répétitions : Hygge, l’art du bonheur à la danoise (Robert Laffont) de Louisa Thomsen Brits, et Le livre du hygge (First) de Meik Wiking. Au fait, on prononce "hugueu", et pas "heu-gue" et encore moins "hou-ga", contrairement à ce que leurs couvertures indiquent. En voici les principes essentiels :

Se vautrer dans un canapé avec un bon livre

Le livre de Meik Wiking le répète à longueur de pages : pour savourer au mieux un moment hygge, allumez des bougies, enfilez de grosses chaussettes en laine, préparez-vous une boisson chaude, servez-vous une part de gâteau (maison), prenez un bon livre et oubliez tout le reste. Si en plus vous avez une cheminée, c’est uber-hygge. Il ne manque plus que le chat qui ronronne à vos pieds, mais dans l’état d’esprit hygge, le chat, c’est vous. 

Retrouver la simplicité des valeurs sûres

Le hygge se savoure au mieux en-dehors des heures de travail (après 17 heures au Danemark, donc), lorsque se faire plaisir devient la seule préoccupation valable. Ça passe par le confort physique sus-cité, mais aussi par le fait de se couper de toute source de stress. Passer moins de temps devant ses multiples écrans et plus avec les gens qu’on aime, c’est hygge. Consulter les réseaux sociaux, regarder la série dont tout le monde parle, beaucoup moins. Les deux livres précisent qu’on peut aussi cultiver le hygge au travail : en faisant une pause-café sans téléphone ni collègues plombants. 

Profiter de ce qu’on a (et anticiper les plaisirs à venir)

Cette autre façon de dire "profitez du moment présent" est aussi un état d’esprit positif propre aux Danois, pour qui "être" est plus important qu’"avoir". Le livre de Louisa Thomsen Brits approfondit davantage ces notions de confort, de sécurité, de bienfaits de la nature, de la nécessité d’arrêter le temps et de regarder les choses autrement. Le hygge apprend à se réjouir d’une froide et pluvieuse journée de novembre : imaginez le bon bain chaud qui la terminera !

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent