Pour éviter l'amputation, la main d'un patient greffée sur son ventre

Pour éviter l'amputation, la main d'un patient greffée sur son ventre
Santé

PROUESSE MÉDICALE - Pour lui éviter l'amputation, des médecins d'un hôpital de Houston ai Texas ont décidé de greffer la main d'un patient dans son ventre. Une prouesse médicale qui devrait permettre à ce patient américain de retrouver l'usage de sa main, gravement brûlée lors d'un banal accident.

On pourrait croire, au premier abord, que les chirurgiens qui ont opéré ce patient américain n'avaient pas les yeux bien en face des trous. Mais bien pour lui éviter d'être amputé d'une main. Faute d'autres choix, les médecins ont greffé la main de cet homme de 87 ans sous la peau de son abdomen, rapporte le journal américain The Charlotte Observer .

Si Frank Reyes n'est pas prêt d'oublier les trois semaines qu'il a passées à l'hôpital méthodiste de Houston au Texas (dans le sud des Etats-Unis), il peut aujourd'hui saluer l'audace des médecins qui l'ont pris en charge. Cette méthode, qui consiste à greffer temporairement une partie du corps à une autre pour lui permettre de se régénérer, n'es pas une première.

Les médecins sont parvenus à "redonner vie" à la main 

La greffe d'une main sur la cheville et l'implantation d'un nez sur le front en Chine, ou bien encore la greffe d'une oreille cultivée sur l'avant-bras d'une patiente en Belgique, ont déjà prouvé tout l'intérêt thérapeutique de ce type d'interventions chirurgicales, utilisées notamment pour les blessés de guerre.

En plaçant la main de M. Reyes sous la peau de son abdomen, entre le thorax et le petit bassin, les médecins sont parvenus à lui "redonner vie". La main de l'octogénaire, avait été gravement brûlé lors d'un banal accident. Le cric qu'il utilisait pour changer un pneu aurait bloqué sa main contre le frein à disque du véhicule, alors chaud bouillant. Les tissus et des tendons de la main du patient avaient été très gravement brûlés. 

EN SAVOIR +
>> Des chirurgiens chinois greffent la main d'un patient sur sa cheville
>> Une femme se fait greffer une oreille cultivée dans l'avant-bras

D'après les médecins, une simple greffe de peau ne lui aurait pas permis de conserver l'usage de ses doigts. Le procédé avait pour but de de préserver les tissus et de favoriser la cicatrisation des cellules de la peau. Au final, le malheureux patient a passé trois semaines avec sa main dans une poche de tissu glissée sous son abdomen.

Le temps nécessaire pour que de nouveaux vaisseaux sanguins se forment à l'intérieur, indiquent les médecins. A son réveil, M. Reyes s'est dit "très amusé" lorsqu'il a appris le procédé de l'opération, a rapporté sa fille, interrogée par. Sans l'ingéniosité des médecins de l'hôpital méthodiste de Houston, il y a peu de chance que l'homme aurait retrouvé entièrement l'usage de sa main. Cela devrait être le cas d'ici quelques semaines.

À LIRE AUSSI
>> Greffer une tête humaine en 2016 : fiction ou réalité ?
>> Le premier patient greffé du pénis va devenir père
>>  À  8 ans, Zian Harvey devient le plus jeune greffe des deux mains
>> L'Oréal veut imprimer de la peau humaine vivante en 3D

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent