Pour votre santé, arrêtez de tartiner ces produits sur votre peau

Pour votre santé, arrêtez de tartiner ces produits sur votre peau

TOXICITE - Phtalates, parabens, trisclosan... Alors qu'une ONG alerte sur les ingrédients contenus dans certains produits comme le gel douche ou le maquillage, une étude scientifique démontre les répercussions de ces polluants chimiques sur la santé.

Parce qu'elles utilisent davantage des produits de soins et de beauté, les femmes sont plus exposées aux polluants chimiques. L'ONG, Women in Europe for a Common Future (WECF), composée de 150 associations féminines et environnementales, tire la sonnette d'alarme pour pousser les pouvoirs publics à mieux réglementer.

Dans la lignée des révélations de 60 millions de consommateurs sur la composition des tampons et des serviettes hygiéniques, l'ONG alerte sur d'autres produits pouvant contenir des résidus de pesticides et de dioxines, des substances suspectées d'être des perturbateurs endocriniens, cancérigènes et responsables de maladies chroniques.

EN SAVOIR + >>  Les tampons et serviettes hygiéniques "potentiellement toxiques"

► Qui sont les plus exposés ? 
Les femmes. Surtout jeunes. Dans une nouvelle étude , publiée ce lundi dans la revue Environmental Health Perspectives, des chercheurs de l'université de Berkeley (aux Etats-Unis) démontrent que l'utilisation de certains shampoings, gels douche ou lotions peuvent perturber significativement le niveau d'hormones des adolescentes. Pourquoi cette cible? Elles sont en plein développement et utilisent plus de produits, pour la peau notamment, que leurs aînées.

A LIRE AUSSI >>  Gommages, gels douche, dentifrices... vos microbilles sont dangereuses pour la planète

► Sommes-nous fichus ? 
Bonne nouvelle : pas du tout !  Si vous changez, tout peut changer. Pour les besoins de l'étude sus-citée, 100 jeunes femmes ont dû utiliser des produits d'hygiène exempts de polluants chimiques comme les phtalates, les parabens, le trisclosan ou l'oxybenzone. Après analyse des échantillons d'urine des volontaires, le constat est sans appel : 3 jours seulement ont suffit à faire considérablement diminuer la présence de tous ces composants chimiques (jusqu'à -50%). Pour ces adolescentes, c'est autant de risques en moins de contracter une maladie.

EN SAVOIR + >>  Déodorant, dentifrice, shampooing : repérez les substances chimiques indésirables

► La solution ? Lisez les étiquettes
"L'un des grands objectifs de cette étude était de sensibiliser les femmes aux polluants chimiques présents dans les produits qu'elles utilisent au quotidien", explique le Pr Maritza Cardenas, l'auteure principale de l'étude. La scientifique incite notamment les femmes à adopter de bons réflexes comme choisir des produits de soins avec le moins de polluants chimiques. "Cela peut faire une vraie différence sur la santé", ajoute t-elle. Problème: les polluants chimiques ne sont pas toujours très bien indiqués.

L'astuce  Préférez les produits bio en prenant soin de vérifier le pourcentage d'ingrédients bio. Plus il est grand, plus votre produit est naturel.

Pour plus de transparence, l'ONG WECF appelle la Commission européenne à réglementer afin de "restreindre les ingrédients suspectés d'être des perturbateurs endocriniens". Une demande qui intervient alors que la Commission doit se prononcer sur le renouvellement de l'autorisation du glyphosate, un pesticide retrouvé dans plusieurs produits et classifié comme "cancérogène probable pour l'homme".

EN SAVOIR +
>> 
Perturbateurs endocriniens : 3 conseils pour limiter votre exposition
>> 
Interdiction du Roundup : 5 solutions alternatives pour dire adieu aux herbicides

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Tir mortel d’Alec Baldwin : nouvelles révélations sur la jeune armurière Hannah Gutierrez Reed

Présidentielle 2022 : pourquoi Eric Zemmour taxe-t-il Marine Le Pen de "femme de gauche" ?

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

VIDÉO - Vladimir Poutine, père d'une fille cachée de 18 ans ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.