Pourquoi certaines femmes n’ont pas d’orgasmes vaginaux

 Pourquoi certaines femmes n’ont pas d’orgasmes vaginaux

SEXO – Certaines montent au septième ciel en quelques secondes, d’autres jamais. Des chercheurs américains ont une explication : c’est une question d’anatomie.

L’amour est complexe, le plaisir aussi. Certaines femmes sont capables d’atteindre l’extase ultime rapidement, tandis que d’autres n’y sont encore jamais arrivées. Pourquoi un tel écart ? Les partenaires de ces dernières peuvent se rassurer. Ce ne serait pas forcément de leur faute.

Pour percer le mystère des orgasmes vaginaux, des chercheurs de l’Indiana university (Etats-Unis) ont mené une étude. Tout cela est très sérieux puisque les résultats de leurs travaux ont été publiés dans la revue Clinical Anatomy. Ils démontrent que l’ascension vers le septième des dames dépend en fait beaucoup de leur anatomie.

80% des femmes ont des difficultés à atteindre l’orgasme

Selon le constat des chercheurs, près de 80% des femmes rencontrent des difficultés à atteindre l’orgasme, contre seulement 20% des hommes. Mais pourquoi une telle disparité ? "Nous sommes censés contrôler nos expériences sexuelles, que nous estimons liées à notre façon d'être : si nous avons confiance en nous, si nous sommes capables de faire confiance à l'autre, si nous sommes ouverts d'esprit." s'est interrogée Elizabeth Emhardt, auteure principale de l’étude.

Elle poursuit: "Mais se pourrait-il que notre anatomie sexuelle soit à la base des différences en matière de vécu sexuel ? Que nous soyons bien moins capables de le contrôler que ce que nous pouvions penser ?". L’équipe a mené une méta-analyse d’une soixantaine d’études sur l’anatomie sexuelle et la neuro-anatomie humaine. Les résultats varient en fonction du sexe.

EN SAVOIR + >>  Le point G existe, on vous explique comment le trouver

L’angle parfait serait entre 30 et 40°

Ainsi, certaines ont plus de mal à atteindre l’extase car leur clitoris serait trop éloigné de la paroi vaginale. Mais rassurez-vous, les chercheurs notent que certaines positions sont plus favorables à l’orgasme, comme l’amazone. Mieux, ils ont calculé l’angle de pénétration parfait : entre 30° et 40°. A vos compas !

Du côté des messieurs, les difficultés à monter au septième ciel seraient surtout d’ordre neurologique. Les scientifiques expliquent qu’ils rencontrent des problèmes d'équilibre entre le système nerveux sympathique et le système nerveux parasympathique. Un déséquilibre pouvant être lié à un traumatisme par exemple.

A LIRE AUSSI
>> 
Pourquoi les Françaises ont plus de mal à jouir que leurs voisines
>> 
5 conseils primordiaux pour atteindre l'orgasme
>> 
La musique (aussi) peut nous donner des orgasmes

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 37.000 cas détectés ces dernières 24 heures en France

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

"Autonomie" de la Guadeloupe : de quoi parle-t-on ?

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

Covid-19 : Belgique, Italie, Allemagne... l'Europe confrontée au variant Omicron

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.