Pourquoi la grippe s’attaque à des patients plus jeunes cet hiver

Santé
EPIDEMIE - La grippe touche cet hiver des patients plus jeunes que d'habitude. C'est ce qui ressort d'une étude publiée ce mercredi par Santé publique France. Faut-il s'en inquiéter ? Nous avons posé la question au Dr Mathias Wargon, chef de service Urgences et SMUR Centre hospitalier de Saint Denis.

"C'est une épidémie qui est sévère cette année", avait prévenu la ministre de la Santé. Selon un communiqué, l’épidémie de grippe 2017-2018 s'avère très virulente et, fait assez rare, avec des malades moins âgés que d'habitude. Alors que les plus de 14.000 morts "attribuables à la grippe" de 2016-2017 étaient à 91% âgés de 75 ans et plus, la répartition des décès parmi les "cas graves" observés depuis le 1er novembre est différente. Parmi les cas admis en réanimation dans les hôpitaux français, 70 sont décédés : trois étaient âgés de moins de cinq ans, 29 de 15 à 64 ans et 38 de 65 ans et plus. Lors de la dernière semaine de décembre 2017, 49% des passages aux urgences pour syndrome grippal concernaient les moins de 15 ans, et près de 20% conduisaient à une hospitalisation. 

En vidéo

Le virus de la grippe n'a épargné aucune région de la France

Lors d'une conférence de presse le 5 janvier, la ministre de la Santé Agnès Buzyn avait relevé ce caractère atypique de l'épidémie qui a concerné lors de la première semaine de l'année toutes les régions métropolitaines, y compris la Corse qui était jusque-là en "pré-épidémie". La direction générale de la Santé (DGS) continue donc d’appeler à adopter des gestes simples, les "gestes barrières" pour limiter la transmission de la maladie.

Il ne faut pas affoler la population, le taux de mortalité reste très faibleMathias Wargon

Trois questions à... Dr Mathias Wargon chef de service Urgences et SMUR Centre hospitalier de Saint Denis

L'épidémie de grippe touche des patients plus jeunes que d'habitude. Pourquoi selon vous ?

Ce n’est pas la première fois. En fait, lorsqu’il s’agit d’une souche déjà connue (c'est-à-dire qu'il y a eu une épidémie du même type de virus il y a plusieurs années), alors les personnes âgées sont probablement déjà immunisées. Par ailleurs les personnes âgées ont un taux de vaccination supérieur aux plus jeunes. On a déjà eu la même situation avec le virus A(H1N1) avec une atteinte grave de jeunes et notamment de femmes enceintes. Actuellement il y a plusieurs types de grippe en circulation ; du coup certains vaccinés peuvent être infectés malgré tout.


Est-ce qu'il faut plus s'inquiéter qu'avant quand on a la grippe et qu'on est jeune ?

Non. La grippe c’est beaucoup de fièvre et des douleurs importantes avec une fatigue au décours. Il n’y a pas lieu d’aller aux Urgences. Les Urgences c’est juste en cas de problèmes respiratoires (essoufflement important). La recommandation est de ne jamais aller aux urgences directement mais de faire le 15 avant qui aidera à l’orientation. Il ne faut pas affoler la population, le taux de mortalité reste très faible.


Comment se déroulent les passages en urgence cet hiver ?

Beaucoup de patients grippés depuis début janvier et effectivement beaucoup d’hospitalisation de sujets jeunes au Centre hospitalier de Saint Denis. L'hospitalisation dure le plus souvent de 1 à 2 jours, le temps de passer un cap. On garde ceux qui ont de vrais problèmes respiratoires ; pas ceux qui toussent. Ceux qui retournent chez eux, on leur prescrit juste du paracétamol. Consulter aux Urgences sans faire le 15, c'est inutile et ça propage le virus.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L’épidémie de grippe saisonnière

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter