Pourquoi la vaccination obligatoire des soignants "ne règlera aucun problème"

Pourquoi la vaccination obligatoire des soignants "ne règlera aucun problème"

CAMPAGNE VACCINALE - Pour l'épidémiologiste Martin Blachier, l’obligation vaccinale des soignants “ne réglera aucun problème”. L'épidémiologiste réclame au contraire de "vacciner les plus vulnérables".

“Je pense que ça a été une très mauvaise entrée dans le sujet”.  Que pourrait changer l'obligation vaccinale pour les soignants et personnels de santé ? Pour l'épidémiologiste et médecin Martin Blachier, une telle mesure n'aurait que peu d'incidence sur le cours de l'épidémie car le vrai sujet est ailleurs. “De toute façon, comme on devra rendre la vaccination obligatoire pour une grande partie de la population française, je ne vois pas à quoi ça sert d’y entrer par les soignants, ce qui crée une espèce de sujet polémique inutile, alors que de toute façon on devra aller plus loin”, estime-t-il en effet sur le plateau de LCI. 

Selon le spécialiste, la priorité n’est pas à la vaccination imposée au personnel médical, un “faux sujet” qui “ne réglera aucun problème”, mais à l’accélération de la campagne vaccinale à l’échelle de toute la population. 

Toute l'info sur

Covid-19 : le défi de la vaccination

30.000 contaminations à l’hôpital, dont 26.000 cas chez les soignants

Peut on pour autant laisser des personnels non vaccinés contaminer des patients à l'hôpital ? Pour Martin Blachier il faut regarder les chiffres et relativiser cette importance. L’épidémiologiste renvoie ainsi à l'estimation d'André Grimaldi, professeur émérite à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris et fondateur du collectif Inter-Hôpitaux pour qui "il y a eu 30 000 personnes qui ont attrapé le Covid-19 à l'hôpital et y compris les personnels soignants, avec plus de 26 000 cas”.  

“On va se mettre à dos quelques soignants (...) pour une espèce de sujet de principe, alors que ce qu’il faut qu’on fasse aujourd’hui, c’est de lutter contre l’épidémie en vaccinant les plus vulnérables”, a poursuivi Martin Blachier. L’épidémiologiste souligne que 30% des Français de plus 65 ans ne sont pas encore vaccinés en France, tandis que une quatrième vague épidémique se profile. 

Dans le détail, 15,52% des personnes âgées de 75 ans et plus et 14,47% des 65-74 ans ne sont pas vaccinées contre le virus, même partiellement, selon les données du site CovidTracker. Le spécialiste rappelle également que les vaccins sont moins efficaces face au variant Delta, plus contagieux et responsable désormais de la majorité des contaminations en France.

Lire aussi

Depuis plusieurs semaines, de nombreux médecins militent en faveur de l’instauration d’une obligation vaccinale pour les soignants. Le 4 juillet dernier, 96 médecins réclamaient cette mesure dans une tribune publiée dans le Journal du Dimanche. L’Académie nationale de médecine a recommandé de son côté cette obligation pour tous les Français âgés de 12 ans et plus, dans un communiqué partagé sur son site ce vendredi 9 juillet. Selon l’institution, la décision “constitue la seule option réaliste (...) pour parvenir à l'immunité collective”

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : Wejdene éliminée, Bilal Hassani arrive en tête du classement

"Indemnité inflation" : Emmanuel Macron défend son refus de baisser les taxes sur le carburant

EN DIRECT - Covid-19 : une prime exceptionnelle de 400 euros pour les employés des restaurants universitaires

Alec Baldwin réagit après avoir tiré et tué Halyna Hutchins sur le tournage de "Rust"

Procès des attentats du 13-Novembre : "En réalité, il était déjà mort mais l'information n'avait pas été transmise"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.