Pourquoi le grand air nous fait-il du bien ?

Santé

NATURE – On a souvent tendance à penser qu'une balade au grand air nous sera bénéfique et c'est vrai. Pendant longtemps on croyait que la nature avait une fonction apaisante mais il semblerait que cette explication soit à compléter par un phénomène tout ce qu'il y a de plus scientifique.

C'est dimanche et vous prévoyez une grande promenade dans la nature. En famille, entre amis vous ne pourriez sacrifier pour rien au monde ce rituel. Figurez vous que vous avez raison car ce moment de détente est aussi un geste santé incontournable.

Selon deux chercheurs australiens la nature nous veut du bien et nous aurions tort de nous priver de son pouvoir énergisant. C'est ce qu'ils ont démontré dans un long article rédigé à l'attention de nos confrères du site The Conversation .

Dépaysant et vivifiant

Comme l'avancent les auteurs, cela fait longtemps que nous savons que la proximité d'une forêt ou du bord de mer a tendance à nous remettre d'aplomb. Sans pouvoir bien expliquer le mécanisme d'une telle amélioration sur notre santé, la communauté scientifique était tentée de croire, à juste titre, que la nature avait des pouvoirs apaisants sur nos esprits de citadins stressés. Dépaysant et vivifiant le grand air fait des miracles sur les organismes fatigués.

EN SAVOIR + >> Habiter près des arbres est bon pour la santé

Mais des chercheurs japonais ont voulu en savoir plus et sont allés mener des expériences sur le terrain, où le fait de profiter de la biodiversité porte même un nom : shinrin-yoku (littéralement le bain de nature). Ces derniers se sont rendus sur l'île nippone de Yakushima sur laquelle la nature est particulièrement luxuriante.

Respirer des bactéries bénéfiques

Selon eux tout résiderait dans la qualité de l'air que nous inspirons en pleine nature. Jusque-là, vous vous dites, rien de plus logique. Mais encore ? Au regard de leurs recherches, trois éléments rendraient l'air de la forêt et du bord de mer aussi intéressant sur le plan sanitaire :
Les bonnes bactéries  Loin des atmosphères polluées des centres-villes, au grand air, les bonnes bactéries prolifèrent et entretiennent celles que notre organisme abrite. Que ce soit sur notre peau ou dans notre système digestif , par exemple, nous avons besoin d'elles de notre naissance jusqu'à notre mort.
Les huiles essentielles ⇒ Produites par les plantes et les bactéries présentes sur ces dernières, elles viennent à bout de micro-organismes nocifs pour notre organisme. 
Les ions négatifs  C'est la charge électrique de l'air et traditionnellement près des côtes et dans les milieux sauvages l'air est plus chargé en ions négatifs, or ces derniers participent à l'oxygénation des cellules et donc de l'organisme.

Mais si l'on vit en ville, nous direz vous ? Pas de panique, selon les chercheurs quelques gestes simples peuvent faire la différence. Ainsi, pensez au parc pour aller faire votre jogging ou effectuer une balade. Sortez de votre bureau à l'heure du déjeuner pour faire une pause sous un arbre. Enfin prévoyez de petites escapades au bord de l'eau. Si vous pouvez vous rendre à la mer, c'est tant mieux, mais pour les autres essayez de marcher le long d'une rivière vous y ferez également le plein de toutes ces bonnes choses !

À LIRE AUSSI
>> Un régime pauvre en fibre détruit la flore intestinale >> La pollution traverse les pores de notre peau >> La pollution rend les allergènes plus puissants

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter