Pourquoi les enfants obéissent-ils plus chez les autres qu'à la maison

Pourquoi les enfants obéissent-ils plus chez les autres qu'à la maison

DirectLCI
PSYCHO – metronews fait le tour de tous ces comportements qui vous tapent sur le système chez les autres... mais aussi chez vous. Appelés à la rescousse, des experts vous expliquent le comment du pourquoi. Enfants, vie quotidienne ou en voiture, tout y passe.

Voilà deux jours que Philippine et Paul sont chez Papy Mamy. Quelque peu angoissée, vous appelez pour prendre des nouvelles de vos petits monstres, mais aussi de l'état de santé de vos beaux-parents. Là, surprise, Belle-Maman ne cesse de vous inonder de compliments sur vos petits, obéissants, gentils et mangeant de tout. Le rêve. Vous auriez pu croire à la trêve, si elle n'avait pas rajouté avant de raccrocher, qu'elle s'étonne que cela ne soit pas ainsi chez vous. C'est là que vous avez souri pour ne pas hurler.

Agnès Laprelle-Calenge, psychologue clinicienne et auteur de Mon enfant en 100 questions, éditions Eyrolles , décrypte en trois points ces pénibles moments de solitude.

► Ce que l'on ressent tous
"Nous sommes pas de mauvais parents, parce que nos enfants sont raisonnables chez les autres et pas à la maison. Ce n'est effectivement pas toujours agréable d'avoir l'impression de se battre pour un résultat, qui au final, se voit, mais chez les autres." reconnaît la psychologue. Pour faire simple, vous trimez comme une dingue et votre belle-mère récolte les lauriers de vos journées de labeur. Frustrant.

► Ce qui se passe
"C'est aux parents que revient la charge éducative, accompagnée, bien sûr, des contraintes qui vont avec. Dans le cadre d'une journée classique, où il y a école, le temps est compté. Le poids de la vie quotidienne n'aide certes pas l'enfant qui, de retour à la maison, souhaiterait partager une activité avec vous plutôt que d'aller à la douche, faire ses devoirs ou ranger ses jouets. Avec les grands-parents, la famille ou les amis, les contraintes ne sont pas aussi présentes et surtout, il ne leur revient pas d'éduquer votre enfant." Soyez zen, vous aussi un jour, vous serez grand-mère !

 Comment s'en sortir
"Le fait que votre enfant soit adorable chez les autres ou à l'école est po-si-tif. Tant pour lui que pour vous. Cela signifie qu'il a parfaitement intégré ce que vous lui avez appris et qu'il est capable de reproduire les bonnes attitudes. Vous aimeriez, évidemment qu'il soit ainsi à la maison. Ne vous vexez pas, mais dites-lui que vous êtes fière de lui. Et de rappeler au passage, combien il est agréable de ne pas se faire gronder. Prenez aussi le temps de vous poser avec votre enfant afin de trouver une organisation où tout le monde sera gagnant." Dites-vous que, si Philippine et Paul étaient insupportables chez les autres et sympas à la maison, là, Belle-Maman aurait vraiment de quoi vous mettre les nerfs. Et à volonté !

À LIRE AUSSI 
>> Pourquoi est-on gêné dans l'ascenseur ?
>> Retrouvez tous nos "Pourquoi ?"

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter