Pourquoi tous les adolescents devraient être exempts de cours avant 8h30

Santé
DirectLCI
SANTÉ - Une étude américaine semble montrer que l’endormissement tardif des 14-17 ans, du fait de facteurs biologiques et sociaux, devrait inciter à décaler l’horaire de début de la classe. Faute de quoi, le risque de dépression et d'anxiété serait accru chez ces derniers. Explications.

C'est un privilège dont bénéficient déjà certains, sans en mesurer vraiment la portée. Si aujourd'hui, en France, les élèves les plus chanceux commencent les cours autour de 8h45, il n'est pas rare que pour d'autres, la classe débute à 8h15, 8h, voire plus tôt. Pourtant, selon une étude américaine menée à l’université de Rochester, cela nuirait notamment à la santé mentale de ces derniers. Pour parvenir à leurs conclusions, publiées le 7 octobre dernier dans la revue Sleep Health, les chercheurs ont évalué, par questionnaire, l’état psychologique de 197 adolescents américains, âges de 14 à 17 ans. 

Plus c'est tard, mieux c'est

Objectif ? Rechercher spécifiquement  les symptômes anxieux et dépressifs, en évaluant l'hygiène de sommeil, le rythme circadien (cycle de 24 heures pendant lequel un certain nombre de mécanismes biologiques et physiologiques se répètent) et l’heure du début des cours. Verdict ? Avant et après 8h30, la différence est flagrante, sur ces symptômes, et ce indépendamment des autres facteurs.


"Nos résultats suggèrent qu'une bonne hygiène de sommeil procure un avantage aux lycéens, quelle que soit leur heure de coucher. Mais il faudrait également revoir les horaires de début des cours", note Jack Peltz, psychiatre à l’université de Rochester, et auteur principal de l’étude. Et de détailler : "Un début de cours trop tôt met plus de pression sur le processus de sommeil, et augmente le nombre de symptômes mentaux, alors qu'un début plus tardif semble être un facteur de protection important pour les adolescents".

En vidéo

Journée du sommeil : un Français sur 3 dit mal dormir

Hygiène de sommeil combinée au début des cours après 8h30

Pour les adolescents, une bonne hygiène consiste entre autres à limiter la caféine, à éteindre son téléphone et tous ses appareils électroniques avant d'aller au lit, à respecter des horaires réguliers, et à dormir entre huit et dix heures par nuit, rappellent les chercheurs. Autant d'efforts qui participent à la qualité du sommeil et à la santé mentale, mais qui ne suffisent donc pas à limiter le risque au maximum. Cette conclusion rejoint celle de la Société américaine de pédiatrie, qui en 2014, recommandait "de ne pas débuter les cours avant 8h30". On sait désormais plus en détails, pourquoi.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter