Qu'est-ce que "la technique de l'emmental", utilisée pour lutter contre le Covid-19

Qu'est-ce que "la technique de l'emmental", utilisée pour lutter contre le Covid-19

EXPLICATIONS - On l'appelle "le modèle emmental" et pour la cheffe du service Infectiologie à l'hôpital Saint-Antoine à Paris, la Pr Karine Lacombe, cela permet de mieux visualiser comment le virus circule et comment nous pouvons agir pour qu'il ne passe plus.

Les spécialistes le répètent depuis des mois, pour se prémunir du virus, il faut respecter les différents gestes barrières recommandés par les autorités sanitaires. Mais un seul voire deux gestes barrières, pris isolément ne sont pas efficaces pour lutter contre la propagation du covid-19. 

Pour la Pr Karine Lacombe, cheffe du service Infectiologie à l'hôpital Saint-Antoine, l'efficacité tient plutôt dans l'empilement de ces gestes, les uns après les autres. C'est ce qu'elle a décrit, ce dimanche 25 octobre, dans l'émission "En toute franchise", sur LCI. Explications. 

Toute l'info sur

Covid-19 : la France touchée par une deuxième vague d'ampleur

Comment ça marche ?

Pour mieux comprendre cette technique, il faut tout d'abord la visualiser. Voici un emmental coupé en tranches, avec des trous, différemment positionnés sur chacune d'entre elles. Chaque tranche représente une mesure contre la diffusion du virus : la distanciation sociale, la ventilation, le port du masque, le lavage des mains, le traçage des cas-contacts et enfin, la désinfection des surfaces. 

Lorsque le virus traverse le trou de la tranche de la distanciation sociale, puis celle de la ventilation, et celle des masques, il se heurte à la tranche qui représente l'hygiène des mains. Ce qui revient donc à dire que chaque mesure n'est pas sûre à 100%, mais empilées les unes sur les autres, elles forment une barrière étanche au virus. 

Si l'on applique une mesure, ou deux ou trois, le virus peut toujours passer, mais finira par buter à la quatrième- Pr Karine Lacombe, infectiologue

Cette technique est issue du modèle de Reason, précise Karine Lacombe. A l'origine, dans les années 90 il a été imaginé par James Reason, un professeur de psychologie, pour expliquer les accidents industriels, chimiques par exemple. Il s'agit également d'un modèle utilisé par la Haute autorité de santé pour expliquer un accident dans le système de soins. 

Dans le cas du Covid-19, "si l'on applique une mesure, ou deux ou trois, le virus peut toujours passer, via la flèche rouge [comme on peut le voir dans le schéma relayé dans le Tweet ci-dessus, ndlr]. En revanche, cette flèche bute sur la quatrième mesure et le virus ne passe pas", détaille Karine Lacombe.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

EN DIRECT - Déconfinement : en Allemagne, des restrictions jusqu'au printemps ?

Voici l'attestation de déplacement dérogatoire nécessaire à partir de ce samedi 28 novembre

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Producteur de musique tabassé : retour sur la chronologie des faits

Lire et commenter