Quand je porte un masque, qui est le plus protégé : moi ou les autres ?

Quand je porte un masque, qui est le plus protégé : moi ou les autres ?
Santé

Dans les colonnes du quotidien "Le Parisien", plusieurs médecins ont réclamé samedi que le port du masque soit obligatoire dans les lieux clos. Pour ces soignants, c'est le moyen le plus fiable pour éviter que la pandémie ne reparte. Qu'en est-il de la protection, que vous portiez un masque ou non ? On vous explique.

Depuis plusieurs semaines, des médecins et scientifiques alertent sur l'absence grandissante de port du masque chez les Français. Un relâchement observé un peu partout en France comme ce week-end à Nice, où s'est tenu un concert, samedi soir sans distanciation et avec très peu de personnes masquées. On le constate également dans les entreprises, où il n'est plus rare de croiser des collègues sans masque, alors même que son port est vivement recommandé voire parfois obligatoire. Que vous soyez masqués ou pas, voici ce qu'il faut savoir, sur la protection offerte par le port du masque. 

On le sait désormais, le virus se propage via des micro-gouttelettes émises par la bouche ou le nez, lorsque l'on parle, lorsque l'on tousse, lorsqu'on éternue ou bien lors d'une quinte de toux. Ces particules peuvent être projetées jusqu'à plus d'1,80 m de distance. De récentes études ont même démontré que ces particules pouvaient rester dans l'air, en suspension, durant plusieurs minutes. Alors le masque est l'un des outils les plus utiles pour bloquer ces gouttelettes contaminées. Comment fonctionne la contamination avec et sans masque ? 

Sans masque, vous pouvez être contaminé ou contaminant

Plusieurs cas de figures existent. Si ni vous, ni votre interlocuteur ne portez de masques, à 1 m de distance, le risque d'être contaminé est maximum si l'un de vous deux est porteur du virus. Si vous portez un masque, à 1m de distance de quelqu'un porteur du virus lui-même mais qui ne porte pas de masque, le niveau de protection est minime, pour vous. Si votre interlocuteur, malade, porte un masque mais que vous, vous n'en portez pas, le risque que vous soyez contaminé, est quant à lui modéré. Dans un dernier cas, si vous portez tous les deux un masque, la protection est maximale. 

Reste qu'entre les lieux clos ou bien en plein air, les risques ne sont pas non plus les mêmes. Comme de nombreux spécialistes, le Dr Armand Semerciyan explique que le vrai danger, ce sont les lieux confinés, comme les transports ou le lieu de travail. "L'ambiance confinée est contaminante. Il est donc important de porter un masque", dit-il. En revanche, à l'extérieur, "il y a une circulation de l'air, donc le virus disparaît plus facilement", poursuit le médecin. 

Lire aussi

Ce week-end, des médecins ont publié une tribune demandant l'obligation du port du masque dans les lieux publics clos. Intitulée #MasquésMaisEnLiberté, cette tribune, publiée dans Le Parisien, met en garde contre "un possible redémarrage massif des transmissions". Elle est signée notamment par le Pr Antoine Pelissolo, le Pr Karine Lacombe ou encore le Pr Eric Caumes. Une demande qui fait suite à plusieurs événements récents et le constat d'un certain relâchement des gestes barrières. Et la polémique monte alors que les indicateurs, toujours au vert, montrent un léger redémarrage de l'épidémie. 

Lundi 13 juillet, des victimes du coronavirus et des professionnels de santé ont annoncé, saisir en urgence le Conseil d'Etat pour enjoindre l'Etat à rendre le masque obligatoire dans les lieux clos recevant du public. "Après un effort surhumain du système de santé, il est urgent de prendre toutes les mesures possibles pour empêcher la deuxième vague", écrit dans un communiqué l'avocat Fabrice Di Vizio qui défend l'Association Victimes Coronavirus France et le collectif des professionnels de santé C19.  Selon lui, le masque doit être obligatoire dans tous les lieux publics clos, comme les magasins ou les restaurants. 

Lire aussi

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Le Premier ministre Jean Castex a indiqué ce dimanche 12 juillet, que "la question de développer le port du masque est à l'étude", notamment pour les lieux clos, afin de lutter contre l'épidémie de coronavirus.Interrogé par la presse en Guyane où il fait une visite express, le chef du gouvernement a déclaré que "le port du masque est l'une des manières de prévenir la propagation de l'épidémie". A fortiori dans les lieux fermés. Le Premier ministre a rappelé que l'obligation du port du masque dans les transports publics existait déjà. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent