Quand la panne des numéros d'urgence fait resurgir le débat sur le numéro unique

Numéro d'urgence unique : une bonne idée ?

DÉSACCORD - La panne des numéros d'urgence, qui dure depuis mercredi soir, a remis une pièce dans le débat sur le numéro unique. Des expérimentations allant dans ce sens doivent être mises en place prochainement.

"Je suis la seule à m'interroger sur cette panne à peine quelques jours après la tentative de mettre en place un numéro unique ?" Au lendemain de la survenue d'une panne affectant les numéros d'urgence sur tout le territoire, de nombreux internautes se posent la question d'une réelle coïncidence. Si le PDG d'Orange, Stéphane Richard, a affirmé jeudi 3 juin au JT de 13h de TF1 que "la cause racine" était "probablement une défaillance logicielle dans (les) équipements critiques de réseaux", et non un problème de routeur comme évoqué précédemment par l'opérateur, cet incident ravive néanmoins le débat sur le numéro unique sur le modèle du "911" américain.

Pour la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF), qui s'est exprimée ce jeudi, cette panne montre le besoin de rénover "notre système d'alerte". "Notre résilience passe par une rénovation majeure de notre système d’alerte et de communication que demandent les sapeurs-pompiers de France depuis longtemps, exprimée par le président de la République en 2017, et qui pourrait enfin voir le jour si le Parlement comprend qu’il faut dorénavant éviter de mettre l'urgent comme le non-urgent dans le même tuyau", souligne la FNSPF dans un communiqué. "Oui au 112 pour l’urgence", ajoute-t-elle. "Avec plus de 18 millions d’appels reçus par les sapeurs-pompiers en France chaque année, et 1 intervention toutes les 6,5 secondes, cette panne a éprouvé le système d’alerte français", poursuit la Fédération.

La crainte d'une "désorganisation de toute la chaîne hospitalière"

Ce concept de numéro unique est au contraire vivement combattu par certains médecins, alors qu'une proposition de loi visant notamment à l'instaurer a été adoptée la semaine dernière à l'Assemblée nationale en première lecture. Trois modalités seront testées : un rapprochement de "l'ensemble des services" (numéro 15, 17 et 18), un rassemblement sans "police-secours" (15 et 18), ou un simple "regroupement" du Samu et des médecins de garde en lien avec les autres services d'urgence (15 et permanence des soins). Ce texte consensuel, qui entend consolider le modèle de sécurité civile français reposant largement sur les sapeurs-pompiers volontaires (soit 80% des 250.000 pompiers), est désormais attendu au Sénat. 

Cinq jours avant ce vote, près de 200 personnes parmi lesquelles le président du Samu Urgences de France et le président de la Fédération hospitalière de France, alertaient dans une tribune publiée dans le JDD : "Consacrer le 112 comme numéro d'appel d'urgence unique pour tous les services reviendrait à faire le choix d'une réponse aux appels d'urgence à la fois moins efficace, voire dangereuse et plus coûteuse pour le contribuable". Ils rappellent que "seul un médecin est capable de définir avec l'appelant la gravité de la situation médicale"

Si vous avez un seul numéro, de l'arrêt cardiaque au plombier, ça devient très compliqué.- Philippe Juvin, chef des urgences de l'hôpital Georges-Pompidou à Paris

"Si vous avez un seul numéro, de l'arrêt cardiaque au plombier, ça devient très compliqué", a estimé ce jeudi sur Radio Classique le Professeur Philippe Juvin, chef des urgences de l'hôpital Georges-Pompidou à Paris, qui craint une "désorganisation de toute la chaîne hospitalière".

Lire aussi

"On ne supprime aucun numéro d'urgence" mais "on essaye d'avancer pour simplifier la vie" des Français, a souligné le député LREM Fabien Matras à l'origine de la proposition de loi. "Partons sans idéologie vers cette expérimentation", avait quant à lui appuyé Gérald Darmanin suite au vote du projet de loi à l'Assemblée nationale.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Explosion du variant Delta malgré une vaccination massive : que nous disent les chiffres au Royaume-Uni ?

Comment la propagation du variant Delta pourrait affecter nos vacances

Alerte météo : trois départements placés en vigilance orange pour des risques de crues

Pourquoi Justin Bieber voulait-il (vraiment) rencontrer Emmanuel Macron ?

Autonomie de 1000 km, charge en 3 min... Découvrez la première berline à hydrogène française

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.