Que mangent les Français ? L'étude qui va prendre soin de vous

Que mangent les Français ? L'étude qui va prendre soin de vous

DirectLCI
L'Agence nationale de l'alimentation Anses lance sa troisième étude nationale sur les habitudes alimentaires des Français, "INCA 3", qui débutera à partir du 6 février.

Quelles sont les habitudes et pratiques alimentaires des Français ? Quel est leur taux de consommation de compléments alimentaires ? Leur niveau d'activité physique ? Voici les questions auxquelles va devoir répondre l'Agence nationale de l'alimentation (Anses) avec sa troisième étude nationale "INCA" . Cette étude permettra d’actualiser les connaissances des habitudes nutritionnelles en France, indispensables pour définir les priorités de santé publique dans le domaine de la nutrition.

À partir du 6 février, 472 communes participeront à cette "étude scientifique de grande ampleur" qui durera un an. Ainsi 4000 habitants, avertis par courrier, seront contactés par "la société GfK ISL, mandatée par l'Anses", explique l'agence sanitaire. Chaque participant pourra décrire ce qu'il mange sur trois jours et répondre à des questions sur ses habitudes de vie (activité physique, consommation ou non de compléments alimentaires, comment il ou elle prépare et conserve sa nourriture…).

"Connaître l’état nutritionnel de la population"

Les données collectées seront confidentielles et l'étude sera l'occasion pour les participants d'obtenir un bilan alimentaire gratuit. "Aujourd’hui, il est établi que l’alimentation et l’activité physique jouent un rôle dans l’augmentation ou la prévention d’un grand nombre de maladies comme les cancers, l’obésité, le diabète, les maladies cardiovasculaires, etc. Afin de mieux prévenir ces maladies, il est indispensable de connaître l’état nutritionnel de la population vivant en France", explique l'agence.

Les études INCA sont réalisées tous les 7 ans : INCA1 (1998-99) et INCA2 (2006-07). Les données de l'INCA 2 ont notamment été utilisées par l’Anses pour estimer le risque sanitaire lié aux substances pouvant se retrouver dans les aliments (mercure, plomb et autres métaux lourds dans l’eau et les aliments). L'INCA 3 intégrera de nombreuses nouveautés comme par exemple l’inclusion des enfants de moins de 3 ans et le niveau de consommations d’aliments issus de l’agriculture biologique ou de productions personnelles.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter