Que sait-on de cette vidéo montrant une personne convulser au sol dans un centre de vaccination contre le Covid ?

Cette personne a été très rapidement prise en charge et est finalement rentrée chez elle de manière autonome.

PAYS-BAS - Allongée au sol, une personne a été filmée prise de convulsions dans un centre de vaccination néerlandais. LCI est remonté à la source de cette séquence, tournée en ce début de semaine.

La séquence ne dure que 11 secondes, mais elle surprend et interroge. Sur les réseaux sociaux, une vidéo s'est propagée au cours des derniers jours, montrant une personne allongée au sol et effectuant de brusques mouvements sous le regard de soigneurs à ses côtés. Une scène capturée dans un centre de vaccination contre le Covid-19 aux Pays-Bas, selon les internautes qui l'ont relayée.

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

L'attitude des personnes présentes dans la salle est fustigée en commentaire. "Incroyable comme les moutons s'assoient tranquillement pour être les prochains !", peut-on notamment lire. Après authentification, la vidéo semble présenter ce qui ressemble à une crise d'épilepsie. 

Les autorités locales s'expliquent

Difficile de garantir au premier abord la véracité d'une si courte vidéo, a fortiori lorsqu'elle semble avoir été tournée dans un pays étranger. Les comptes qui l'ont relayée ont indiqué que la scène s'est déroulée du côté d'Enschede, ville de 150.000 habitants située dans l'est des Pays-Bas, à deux pas de la frontière allemande. Une localisation contestée dans les commentaires, puisque des internautes restent perplexes quant à la langue parlée par les personnes filmées. D'aucuns croient toutefois reconnaître un dialecte et un accent local, propre à la région de Twente, où se trouve la ville. 

La confirmation provient des autorités de santé locales. Sollicitées par LCI, elles attestent que la scène s'est bien déroulée cette semaine à Enschede, au sein d'un centre de vaccination. Aucune information au sujet des causes de l'incident toutefois, le secret médical étant opposé à nos questions. C'est vers la presse néerlandaise qu'il faut se tourner pour en savoir davantage. Plus prolixes avec les journalistes locaux, les autorités ont indiqué que "le personnel soignant présent est intervenu très adéquatement lorsque cela s'est produit. La personne a immédiatement reçu les premiers soins et a finalement pu rentrer chez elle de façon autonome".

Les responsables interrogés ont déploré que des images de la scène aient été tournées, une initiative jugée "vraiment inacceptable et inappropriée" qui a fait l'objet d'un signalement à la police puisqu'il est en théorie interdit de filmer dans les centres de vaccination néerlandais. "Ces images sont très préjudiciables à la personne concernée", a ajouté un porte-parole. 

Lire aussi

Un lien entre la crise et la vaccination ?

Si l'identité de ladite personne a été préservée et que s'impose le secret médical, on constate toutefois que les symptômes observés, à savoir d'intenses convulsions, s'apparentent fort à une crise d'épilepsie. Une conséquence du vaccin ? S'il ne s'agit pas d'un effet secondaire connu et recensé par les instances de pharmacovigilance, il est possible que les vaccinations, quelles qu'elles soient, puissent déclencher des crises chez les personnes souffrant déjà de certaines formes d'épilepsie.

La Ligue française contre l’épilepsie (LFCE), durant l'été, indiquait au grand public que les vaccins "de façon générale, n’augmentent pas le risque de crise d’épilepsie chez les patients souffrant déjà d’épilepsie et n’ont pas été incriminés comme pouvant déclencher des épilepsies". Elle soulignait toutefois que "pour les patients souffrant d’épilepsie en rapport avec un syndrome de Dravet (crises sensibles à la fièvre), on recommandera, comme pour toute vaccination, un encadrement de la vaccination avec du paracétamol, à titre systématique, avant et après la vaccination, de façon à limiter la réaction fébrile éventuelle"

Précisons enfin que rien ne permet de confirmer que ces convulsions se sont déroulées à la suite de la vaccination. Il est en effet possible qu'elles se soient déclenchées chez une personne attendant sa prise en charge. Parmi les déclencheurs potentiels d'une crise d'épilepsie figure par exemple le stress, facteur bien connu et identifié par les médecins.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sous Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France a rapatrié plus de 20.000 personnes bloquées au Maroc

Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

"Je ne suis plus le journaliste, l'écrivain, je suis candidat", affirme Eric Zemmour sur TF1

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

"Cela ne va pas le faire" : pessimisme sur l'efficacité des vaccins anti-Covid existants face à Omicron

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.